Le Check-up : ça passe et ça casse

Par dans

Bluff de génie ou hero fold manqué ? En heads-up d'un gros tournoi des Wina Series, on ne sait plus trop… Alors on a demandé à un pro W, François Pirault, de passer cette main au scanner.

Créa FBK
Lors des Winamax Series, on ne retient souvent que les vainqueurs. Mais parfois, ce ne sont pas seulement les lauréats qui sortent du lot : une main d’anthologie suffit à faire entrer ses protagonistes au panthéon du poker estampillé W. Alors quand le coup en question se déroule en heads-up d’un des plus gros tournois du festival... il se pose en candidat parfait pour griller la file d'attente de notre Check-up. Et vous allez voir que le champion n’est pas forcément celui qu’on croit.

La main que nous allons analyser se déroule donc durant le dernier jour des Series de printemps, sur le 6-Max Super K.O Championship. Un tournoi à 500 € de buy-in, qui réunit évidemment la fine fleur des grinders de notre site. Vous l’avez compris, on avance jusqu'au heads-up, qui oppose M. Paisting à KekW UwU -_-, Hugues Mazerolle dans le civil. Deux gros réguliers de nos MTT : le premier a déjà gagné une première pastille sur l'édition de janvier et le Highroller en février, tandis que le second s'est offert le Battle Royale dix jours auparavant, sans oublier des résultats prestigieux sous d'autres pseudos (il atteindra aussi le podium du WPO trois semaines plus tard). Les deux joueurs sont déjà chacun assurés d’un prix de 42 973 € - le gain des deux premières places est quasi identique sur un tournoi K.O -, sans compter les bounties. Aucun deal possible ici : alors pas question de spew, il faut finir premier pour s'adjuger la moitié du bounty de son adversaire et repartir avec l'intégralité du sien, ce qui représente une belle somme à cinq chiffres. Une bataille qui occasionne parfois des décisions surprenantes, comme vous allez le constater dans cette main où à première vue, on ne sait pas trop si on a affaire à un bluff légendaire ou à un fold trop tight. Le Top Shark 2021 François Pirault alias On_The_Road démêle pour vous le vrai du faux dans ce Check-up.

L'analyse d'On_The_Road : nous jouons le heads-up d'un des plus gros tournois de Winamax. Nos deux protagonistes du jour sont tous les deux des joueurs réguliers des tournois les plus chers du site, mais jouer un HU aussi gros, avec plus de 60 000 € à la win, reste un évènement assez rare. On peut donc s'attendre à ce que les deux joueurs soient sous pression, car la différence de gains en tournoi Knockout est encore plus grosse que sur un tournoi classique ! On note également que ce coup arrive alors qu'ils ont à peine joué une quinzaine de mains en duel, et n'ont donc pas eu le temps de prendre trop d'informations sur leur adversaire, en tout cas sur ce format et à ce moment précis du tournoi.

Table
PRÉFLOP :

Nous jouons déjà depuis 186 mains dans la finale de ce tournoi. Parti avec un désavantage en jetons de presque deux contre un en HU, M. Paisting n’est pas encore parvenu à refaire son retard. Au bouton et aux blindes 80 000/160 000, il découvre 88, et décide logiquement de relancer à 352 000, soit 2,2 BB. KekW UwU -_- défend sa big blind avec 76.

L’analyse d'On_The_Road : la relance au bouton est standard. Avec un tapis effectif de 55 BB, à la place de la grosse blinde on va préférer 3-bet en bluff des mains du type 76s/87s qui auront plus de jouabilité postflop. De plus, notre adversaire va rarement 4-bet à tapis préflop à ces profondeurs donc on n'a pas de problème à 3-bet ces combos, alors qu'à 30 BB effectives on va préférer des combos offsuit en bluff. 76o reste dans tous les cas une main que l'on ne choisit presque jamais pour 3-bet. Le call est donc normal également.

PiraultFLOP : 46J

Au flop, Hugues trouve la paire intermédiaire, et check. Il est toujours derrière M. Paisting, qui c-bet à 223 000, moins d’un tiers du pot. KekW UwU -_- ne peut cependant pas folder à ce moment du coup, et nous allons voir un turn.

L’analyse d'On_The_Road : au flop, KekW UwU -_- n'a pas de raisons particulières de miser. Il possède une range large, dénuée cependant de certaines mains fortes comme JJ+/AJ qu'il va 3-bet préflop, des mains que le bouton peut avoir. Le check me parait donc standard. Pour le bouton, avec 8-8, on se retrouve dans une situation où miser et checker ont chacun des avantages et des inconvénients. En misant, on va faire folder des mains qui ont beaucoup d'équité contre notre main du type Q9/K9 sans trèfle, et se faire call par des mains tellse que des 6x et des 4x. Faire grossir le pot maintenant est aussi risqué car avec autant de tirages, beaucoup de turns vont être compliqués à jouer. Le bouton décide quand même de miser pour un tiers du pot, ce qui reste correct. Le call en grosse blind est standard également.

TURN : 46J 8 

Voilà une carte plutôt magique pour M. Paisting : si son adversaire détient un Valet, il vient de repasser loin devant en touchant son brelan. KekW UwU -_- clique encore sur le bouton check, et le relanceur initial envoie cette fois un bon parpaing : 1,01 million dans un pot de 1,19 million, soit quasiment la taille du pot. KekW UwU -_-, qui vient de trouver un tirage de quinte ventrale, choisit de payer une nouvelle fois.

L’analyse d'On_The_Road : bingo ! La carte parfaite pour M. Paisting, qui rend la situation bien agréable. Nous avons de nouveau un check facile pour le joueur hors de position qui a beaucoup de tirages et de mains moyennes dans son éventail de mains, car il aurait check/raise la plupart de ses combos de brelans et deux paires au flop.

Au bouton, avec notre brelan nous voulons à présent faire une grosse mise pour prendre le plus de value possible sur toutes les top paires et les combos 1 paire + tirages, ainsi que certains gros tirages qui sont dans les mains possibles de la grosse blinde. Il faut donc miser cher et M. Paisting choisit de miser un million dans 1,19 million. Avec autant de tirages possibles, j'aurais plutôt opté pour un sizing de la taille du pot mais cela reste convenable.

ChotecFace à une mise de cette taille et seulement une troisième paire en main, on se retrouve dans une situation compliquée chez KekW UwU -_-. Cependant, notre troisième paire a l'avantage de posséder un petit bonus, qui est une gutshot. Lorsqu'on réfléchit à call des mains marginales au turn, c'est important de savoir à quel point elles peuvent toucher des jeux forts à la river. Ici on va donc préférer call 6-7 qui peut faire quinte à la river, et folder 10-6 et Q-6 par exemple. Notre adversaire a beaucoup de bluffs disponibles avec des tirages couleurs et quintes et call ici me parait donc bon lorsqu'on a une gutshot avec cette troisième paire.

RIVER : 46J 8 10

Une carte plutôt effrayante à première vue pour M. Paisting, mais qui n’améliore pas la main de KekW UwU -_-. Ce dernier check encore, et son adversaire envoie le troisième barrel à 2,41 millions. Sauf que visiblement, KekW UwU -_-. a une idée derrière la tête : il check-raise à 8,96 millions, demandant le tapis restant de son adversaire ! Couvert, ce dernier choisit de garder ses derniers 5,2 millions bien au chaud, et passe rapidement son brelan… Wow !

L’analyse de On_The_Road : Une river intéressante qui fait rentrer des tirages des deux côtés. Pas grand-chose à faire de nouveau pour notre big blind qui n'a pas trop de raisons de miser avec cette main, en particulier contre un profil de joueur compétent.

M. Paisting a encore beaucoup de value à extraire avec son brelan, même si la couleur rentre ainsi que quelques tirages quintes. En effet, la grosse blinde a encore beaucoup de mains avec lesquelles payer notre mise, à commencer par une top paire ainsi que des paires + tirages notamment. La SB/Bouton se retrouve dans une situation relativement polarisée car avec les tirages qui rentrent, miser une overpair est optimiste car elle ne sera probablement pas suivie suffisamment souvent par une moins bonne main, bien que les deux joueurs possèdent des ranges larges. Nos mains en value vont donc être des deux paires, brelans, quintes et couleurs. Nous avons également plein de bluffs à notre disposition avec des mains telles que KQ/K5/Q5/K7. M. Paisting choisit de faire 3/4 du pot ce qui est correct. Faire plus est également possible, mais faire un petit sizing serait une erreur dans cette configuration : on veut profiter du fait d'avoir des mains fortes en value et des bluffs disponibles chez nous pour prendre un grot pot.

Pirault 2À la place de la grosse blinde, on se retrouve dans une situation où l'on ne bat que des bluffs et avec un HU qui a démarré il y a une quinzaine de mains, il va être dur d'avoir un réel read sur notre adversaire. Cependant la mise de 3/4 du pot a sans doute été perçue comme une possible opportunité de relance à tapis, car munie d'une couleur la SB aurait souvent fait encore plus cher avec une mise de la taille du pot, ou tapis directement. De plus notre main bloque des quintes ainsi que des couleurs, ce qui en fait un bon candidat pour bluffer ici. Avec ce read, faire tapis pour faire folder deux paires voir des brelans est une option. De plus, sans dynamique, il sera dur pour la SB de trouver un call. C'est l'option agressive qui a été choisie après une dizaine de secondes de réflexion et on peut voir que la small blind a snap fold brelan !

M. Paisting semble ainsi avoir estimé que KekW Uwu-_- n'allait pas posséder suffisamment de bluffs dans sa range, et réalise donc un gros fold. De plus elle a sans doute estimé qu'il n'y avait pas de mains qui se value cut chez KekW Uwu-_-, comme JTo qu'il pourrait pourtant avoir, alors que sa paire de 8 bat ces values cuts. Cette lecture n'était pas bonne puisque la grosse blinde n'a pas hésité trop longtemps avant de bluffer sa main. Il ne faut pas oublier que nous sommes en HU, que les ranges des deux côtés sont très larges à la base, et que des bluffs sont plus facilement disponibles. De plus la BB va check/raise au flop une partie de ses tirages couleurs à cœur et fold une partie de ses 9-7 au turn, ce qui lui fait moins de couleurs et quintes à la river dans sa range lorsqu'il check/raise.

Les notes de On_The_Road

EV+ Jauge
KekW Uwu-_- : 9/10 

Il a joué sa main correctement du préflop à la river, et a su exploiter le manque de dynamique de ce début de HU avec un check/raise bien inspiré et une main adaptée pour le faire contre un adversaire capable de folder. Il a osé et il a été récompensé !

Pourquoi pas Jauge
M. Paisting : 7/10

Même s'il a fait un gros fold river qui est possiblement bon contre la moyenne des joueurs, le reste de la main est joué correctement. On notera tout de même qu'il n'a pas pris le temps de réfléchir avec une main forte dans un gros pot, c'est possiblement un erreur liée à la pression des enjeux et du HU. Il est important de bien prendre le temps de réfléchir lorsque l'on joue, particulièrement en HU où chaque pot est important et où il faut être prêt à se battre sur toutes les streets.

À l’issue de cette main, M. Paisting se retrouve avec quatre fois moins de jetons que son adversaire, et on se dit que son heure est déjà passée. Mais loin de prendre un coup sur la tête, il va tenir vaillament la barre dans la tempête, attendant une brise favorable pour revenir à hauteur de Hugues, avant de prendre les commandes pour ne plus jamais les lâcher : au bout de plus de 100 mains de heads-up, c’est bien M. Paisting qui arrive en premier au port, remportant un total de 76 602 €, contre 62 667 € chez KekW UwU -_-. Et de confirmer l'importance sans cesse grandissante du mental à une table de poker...

Un autre avis sur cette main ? zChance44 l'a également analysé en compagnie de PonceP dans le Winamax Replay

Et vous, auriez-vous foldé ce brelan ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Check-ups

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv