Winamax

France : le bilan inutile de la saison

Par dans

Enfin : après 10 mois intenses, la saison 2022-2023 a pris fin. Voici 6 stats qui ne servent absolument à rien, mais qui vous permettront de briller en société.

bilan

Cédric Hountondji, roi du CSC

La saison de Cédric Hountondji n’est à montrer dans aucune école de football. Tout d’abord car le défenseur central a décidé de partir au clash pour quitter Clermont et rejoindre Angers. Résultat, le CF63 a fait la meilleure saison de son histoire, pendant que le SCO terminait bon dernier de L1 UberEats.

Mais surtout parce que Hountondji est le seul joueur du championnat à avoir inscrit 2 buts contre son camp cette saison. Face à Auxerre, un concurrent direct, son CSC a permis à l’AJA d’obtenir le nul 2-2. Enfin, à Rennes, il a marqué l’un des 4 buts des hommes de Bruno Genesio.

Ponathan Pavid

Qu’est-ce qui est jaune et qui attend que l’arbitre lui autorise à tirer son penalty ? Jonathan David ! Lacazette (8), Balogun (7), Ben Yedder (6) ou encore Mbappé (5) : ils ont tous tenté leur chance à de nombreuses reprises depuis les 11 mètres cette saison. Mais ils n’arrivent pas à la cheville de l’expert dans le domaine : Jonathan David a tiré 11 penalties en 38 journées. 

L’attaquant lillois en a marqué 10, soit un taux de conversion de grande qualité (90,9 %). Le seul gardien à avoir remporté son duel face au Canadien est Benjamin Leroy (Ajaccio).

Birama Touré, capitaine exemplaire

Le milieu de terrain d’Auxerre n’a malheureusement pas permis à son équipe de se maintenir en Ligue 1 UberEats. Il possède tout de même une stat qui ne le consolera sans doute pas, mais qui prouve toute son importance : Birama Touré est le seul joueur du championnat à avoir été titulaire en portant le brassard de capitaine lors de l’intégralité des 38 journées. Il n'a d'ailleurs manqué que 16 minutes de jeu cette saison.

Un Benjamin André averti en vaut deux

Quel est le point commun entre Benjamin André et Gérard Depardieu ? Ils ne disent jamais non à un bon petit jaune. Le vice-capitaine du LOSC est le joueur le plus souvent averti cette saison avec 12 cartons jaunes. Il fait donc mieux que Marco Verratti ou encore Alidu Seidu (10 jaunes). Le plus fort dans tout ça, c’est que le milieu de terrain lillois n’a jamais été expulsé en 2022-2023.

Paris remercie le temps additionnel

Champion de France avec seulement un point d’avance sur Lens, le PSG a souffert cette année. Il a parfois fallu lutter jusqu’à la dernière minute pour arracher des victoires importantes, comme face à Strasbourg (but de Mbappé à la 90+6e) ou contre Lille (but de Messi à la 90+5e). 

Vous l’avez compris, si le temps additionnel n’existait pas, c’est le RC Lens qui serait champion de France ! Sans les arrêts de jeu, Rennes chuterait également de la 4e à la 6e place, ce qui priverait le club d'une Coupe d'Europe.

Rennes champion du Made in France

Le championnat de France, c’est aussi le championnat de LA France. Et à ce petit jeu-là, une équipe s’est démarquée des autres cette saison : le Stade Rennais. Si l’on enlevait les buts des joueurs étrangers et que l’on ne devait comptabiliser que ceux des joueurs français, c’est l’équipe de Bruno Génésio qui serait championne de France avec 74 points glanés. Avec Martin Terrier, Benjamin Bourigeaud, Amine Gouiri ou encore Arnaud Kalimuendo, la puissance offensive du club breton n’est plus à démontrer. 

Il est intéressant de noter que Montpellier termine deuxième de ce classement fictif, avec la meilleure attaque du championnat (53 buts), en grande partie grâce à Elye Wahi, Arnaud Nordin ou encore Teji Savanier. Au contraire, Toulouse, 19e, redescend en Ligue 2 BKT !

Les pages à suivre

twitter

fb

insta

tiktok

wtv

twitch