Winamax

[Blog] Vegas Calling

Par dans Tournois Live il y a 18 jours.

Romain Lewis Vegas Calling Blog Facebook

Hello tout le monde, j'espère que vous vous portez bien à l'aube de l'été et d'une nouvelle grosse édition des World Series of Poker. 

En dehors de l'Euro 2024 en Allemagne et des Jeux Olympiques en France, nos Championnats du Monde à nous, c'est toujours dans le désert du Nevada, de l'autre côté de l'Atlantique, et l'excitation pour moi reste est intacte, six ans après mes premiers WSOP.

Même si en 2021 j'ai décroché mon premier bracelet, ce qui représentait alors mon plus gros objectif professionnel, le goût de la victoire semble déjà loin. Car après deux mois merveilleux dans la foulée de ce titre, les deux années suivantes furent nettement plus compliquées. J'ai dû attendre l'EPT Monte-Carlo, il y a quelques semaines, pour jouer une nouvelle table finale en live [avant de remettre le couvert par deux fois au SISMIX, sur le Battle Royale puis le Main Event, NDLR]. Ça me paraissait fou, même si je n'y accordais pas tant d'importance.
Je n'avais encore jamais connu une aussi longue période de disette, sans la moindre véritable perf'. Ma motivation a beaucoup fluctué durant cette période, mais elle est de nouveau au sommet. Je le veux ce deuxième titre WSOP, et cet été, j'irai le chercher !

La preuve par trois

J'arrive à Vegas pour le 3 000 $ 6-max du 10 juin et je ne quitterai pas la ville avant la fin du Main Event. Mes objectifs sont simples :

  Me concentrer sur les WSOP. Je préfère ne pas sauter d'un casino à l'autre pour jouer le plus de tournois possibles. Pour moi, prendre des jours de repos est beaucoup plus intéressant qu'enchainer tout l'été.

Romain Lewis WSOP Main Event

Deep run le Main Event. Oui, je vous entends déjà : ça ne sert à rien de fixer comme objectif un résultat plus ou moins précis dans un tournoi spécifique.... Lire la suite

[Blog] Vue à la TV !

Par dans Tournois Live il y a 7 mois.

Facebook Blog Dourbie
Il y a un peu moins d'un an, j'intégrais le Team Winamax en remportant la Top Shark Academy espagnole. Deux mois plus tard, je faisais mes débuts en live sous mes nouvelles couleurs à l'EPT Paris. À peine le temps de m'habituer à mon nouveau logo Team Pro que je franchissais une nouvelle étape au Winamax Poker Tour de Torrelodones : jouer en table télévisée ! Ayant gagné ma place dans l'équipe W via un concours, je voulais prouver que je n'étais pas arrivée sur cette fameuse table par hasard. Même si, d'un autre côté, je n'en étais pas complètement convaincue moi-même... Il y a quelques années, j'avais déjà joué à une table télévisée et cela ne m'avait pas dérangé, car je n'étais pas connue et je ne me souciais pas des regards extérieurs. Mais cette fois, c'était différent. Des amis et des inconnus allaient pouvoir observer et commenter chacun de mes moves...

Résultat : sous les projecteurs, j'ai totalement perdu pied. J’attachais presque plus d’importance à mon image plutôt qu’au fait de bien jouer. Je sais que cela peut paraître stupide : car si quelqu'un d'autre était à ma place, je lui conseillerais d'ignorer ce que pensent les autres. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Je pense que ne pas avoir le profil typique d'un joueur de poker et faire partie du Team Winamax a fait que je ne me suis pas sentie à ma place. Je me suis sentie complexée et peu sûre de moi, ce qui n’est pas forcément dans mes habitudes.

Dérèglement technique

À table, j'ai commencé à adopter une approche trop serrée. Je n’arrivais pas à jouer comme je le devais. J'étais gênée. J'imaginais les commentaires sur le fait que j'étais une nit. Puis j'ai appris que nous étions sur le plateau TV depuis une heure, mais qu'il y avait un problème... Lire la suite

[Blog] WPT, WSOP, EPT : la guerre est déclarée ?

Par dans Tournois Live il y a 10 mois.

crea adrian mateos blog
J’espère que vous avez passé un bon été et que vous en avez profité pour déconnecter de vos routines quotidiennes. C'est à cela que sert l’été, après tout ! Je vous écris ces lignes après avoir passé quelques jours à la Feria de Malaga, un évènement et une destination que je recommande fortement. D’autant plus si l’on vous prend par la main pour vous montrer les meilleurs endroits de la ville. D’excellents moments qui m'ont aussi permis de réfléchir au sujet que je souhaitais aborder aujourd’hui avec vous : les trois gros festivals live de cette fin d’année 2023.

Quel festival choisir ?

En juillet, le dernier jour du dernier Main Event des WSOP, un tremblement de terre est venu secouer le monde du poker. Les World Series Of Poker ont en effet annoncé, en collaboration avec la room GG Poker, l’organisation d’un nouveau festival, le WSOP Paradise. Lieu : les Bahamas. Dates : du 3 au 14 décembre 2023. En jeu : une quinzaine de bracelets !

Bahamas
L'annonce n’a pas manqué de faire jaser, puisque l'on connaissait depuis longtemps les dates du plus gros tournoi World Poker Tour de l'année, le WPT World Championship, au Wynn de Las Vegas : du 12 au 21 décembre ! Et, bien entendu, les regs européens savent qu'ils sont attendus à Prague tous les ans, juste avant Noël, pour le dernier EPT de l'année. Les dates sont quasiment les mêmes à chaque fois. En l'occurrence, pour 2023 : du 6 au 17 décembre.

Comme si cela ne suffisait pas, ce tout nouveau festival WSOP se déroulera à l’Atlantis Resort : ce fut pendant une quinzaine d'années le fief de la fameuse PCA d'une certaine room au pique rouge, avant son déménagement au Baha Mar... Grabuge, vous avez dit grabuge ?

Cette nouvelle a surpris tout le monde. Toutefois, elle... Lire la suite

[Blog] Au-delà de mes rêves

Par dans Tournois Live il y a 10 mois.

Estelle Cohuet Blog

À chaque Noël, on se fait un dîner avec un groupe de copines. Le dernier en date était un peu spécial, puisque je m'étais qualifiée pour la finale de la Top Shark Academy. Entre deux verres et trois éclats de rires, mes amies me promettent de m'accompagner à Las Vegas si je gagne. Promesse tenue ! Je m'apprête à traverser l'Atlantique pour la première fois, et bien que Vegas n'était pas dans mes éventuelles destinations préférées, l'idée de partager ce voyage avec mes amies et de jouer les touristes avant d'attaquer mon programme poker ajoutait une surcouche d'émotions.

Après quelques jours à Los Angeles, à visiter les sites emblématiques de la ville – oui, on a pris notre photo devant le panneau Hollywood – nous sommes parties pour Las Vegas. Pendant tout le trajet, j'étais fascinée par ce paysage quasi entièrement désertique. Quand soudain, wow : elle était là, cette incroyable cité du jeu et ses lumières aveuglantes. Nous avons passé quelques jours supplémentaires ensemble : une poignée de spectacles, une balade au Grand Canyon – qui vaut le détour à lui tout seul... Vegas, baby!

Estelle Cohuet Hollywood

Entrée en douceur

Quelques jours de repos plus tard, il était temps de me frayer un chemin jusqu'aux tables de poker. Merci à mes compagnons du Team pour leur aide au niveau des procédures d'inscription et leurs précieux conseils... comme toujours prendre un pull avec soi pour lutter contre la clim' glaciale des casinos.

J'ai décidé de commencer par de petits tournois sur un jour pour m'adapter aux fields locaux. J'ai eu l'impression de revenir en arrière de quinze ans ! À l'exception de quelques-uns, le niveau de réflexion de la majorité des joueurs plafonnait à ce que j'aime appeler le "niveau 2". La clé est d'arriver à... Lire la suite

[Blog] Very Good Trip

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 11 mois.

Blog Jokeezy06

Hello tout le monde ! Je vous écris depuis chez moi, on est dimanche et il est 6 heures du matin. Je suis déjà debout avec le décalage horaire et je meurs d'envie de vous raconter mon dernier voyage. Inutile de vous dire que c'est avec des étoiles plein les yeux que j'écris ce blog. Non pas parce que j'ai deep run le Main Event des WSOP (ça, c'était dans mes doux rêves de la nuit dernière), mais simplement parce que j'ai découvert Las Vegas pour la première fois, en ayant la chance de disputer plusieurs tournois des WSOP pendant plus de quinze jours. Allez, c'est parti !

Le grand départ

À peine le temps de reprendre le boulot au retour du SISMIX Marrakech qu'il est déjà l'heure de redécoller pour Vegas. Après avoir lu consciencieusement le blog d'Adrián Mateos offrant des conseils pour un premier Vegas réussi, les valises sont prêtes pour faire le grand saut. Réveil à 4 heures du matin et départ pour l'aéroport en compagnie de mon frère, qui est du voyage pour son premier Vegas à lui aussi.

Le trajet est long, très long, avec un avion pas forcément des plus confortables. Mais qu'importe. L'excitation prend le dessus... jusqu'à l'arrivée et la découverte de cette ville de fous ! Tout est grand, très grand. La démesure à l'état pur. Une chaleur étouffante, des bâtiments immenses, des restaurants partout, des shows tous les 10 mètres dans la rue... Pas de doute, c'est ici que ça passe !

Feu d'artifice

Nous prenons un premier taxi en direction du Horseshoe, où nous avons logé pendant tout le séjour. Un choix qui s'est avéré assez pratique car tous les tournois WSOP se déroulent sur place. Ah oui, au fait : on a essayé de gruger le décalage horaire en se couchant vers 22 heures, heure locale. Perdu ! Pendant quatre jours, je me suis... Lire la suite

[Blog] Inverser la tendance

Par dans GénéralTournois Live il y a 12 mois.

Blog Gaelle Baumann 28 juin 2023
On y est, Vegas c'est J-1 pour moi ! La pression monte, les valises ne sont pas encore prêtes... mais j'ai le cerveau en ébullition à l'idée de retrouver une nouvelle fois cette ville que j'aime tant. Hier encore, je passais un après-midi paisible sur une plage de Camargue quasi déserte. Mais demain, ce sera un tout autre paysage : des néons et des écrans géants qui illuminent la ville qui ne dort jamais, la cohue, la démesure, l'excitation dans les salles de jeux. On ne s'y habitue jamais totalement. On est en général aussi content de retrouver Vegas que de la quitter. Comme les années précédentes, je ne passerai “que” trois semaines à Sin City. Pas toujours facile d'allier la vie de maman à celle de joueuse de poker pro. Avec une petite fille de huit ans (déjà !), les nombreux déplacements sont souvent un déchirement pour tout le monde. Sauf cette année, ce ne sera pas le cas puisque Léa sera dans mes bagages (si je puis dire !) Elle m'accompagnera tout au long de ces WSOP. C'est encore un peu tôt pour qu'elle puisse participer au Junior Event à 100 Haribos l'entrée, mais elle pourra au moins profiter de la piscine, du jacuzzi et des nombreuses activités qu'offre Vegas pendant que maman tentera d'accéder au Graal, le tant convoité bracelet WSOP.

EPT Monaco, un échec aux tables... mais un régal à table

Avant l'excitation de Vegas, petit flashback sur les mois passés... Après mes derniers deep run sur le circuit EPT, ce n'est pas à Monte-Carlo que j'ai réussi à concrétiser mes espoirs d'enfin accrocher une table finale. J'ai finalement disputé beaucoup moins de tournois que prévu, seulement six sur toute la durée du festival, et n'ai réalisé aucun ITM. Chou blanc ! Je n'étais pas dans les meilleures dispositions pour... Lire la suite

[Blog] Sortir des sentiers battus

Par dans GénéralTournois Live il y a plus d'un an.

Blog Team Winamax Mustapha Kanit
Je vous écris depuis Las Vegas. Je suis là pour tout donner pendant cet événement incroyable que sont les World Series of Poker. Cette année, j’ai décidé de me lancer dès le début du festival. Ça fait déjà trois semaines que je suis arrivé... Les WSOP durent longtemps, donc il faut rester concentré et tout donner sur une période assez longue.

Jusqu'ici, j'ai énormément joué (presque 30 tournois), avec deux deep runs. Les fields sont immenses, il y a beaucoup de variance. C’est pour cela qu’il faut garder son calme et ne pas se laisser dépasser par les événements, tout en étant concentré lors de chaque tournoi. Le premier deep run est arrivé au bout d’une dizaine de jours. Il restait 50 joueurs dans ce tournoi Freezeout à 1 500 $ qui a enregistré plus de 2 500 entrées. Je me suis retrouvé à jouer un pot d'environ 65 BB avec As-Roi (32 BB effectifs) contre deux Valets. Mais la pièce est tombée du mauvais côté... Je pense malgré tout avoir bien joué. J’ai eu des sensations positives, surtout au moment de faire quelques beaux hero calls ou de coucher de grosses mains.

Jouer à l'envers : risqué mais payant

Mustapha Kanit
D’ailleurs, je vais détailler une main assez spéciale. On est à la fin du Day 1 de ce Freezeout. Un joueur en début de parole relance à 5 000 (2 BB). Je paye avec 66 depuis le cutoff et toute la table se couche. J’ai 200 000 jetons devant moi environ (je viens de doubler sur la main précédente avec JJ contre 99), mon adversaire à 130 000. Le flop tombe 1095 (j’ai le 6). Mon adversaire check, je fais de même. La turn est un autre 10 qui n’ouvre aucun nouveau tirage. Le relanceur initial mise 8 000. Je réponds par une action pas vraiment standard... car je pense avoir la meilleure main. Ce sera en effet difficile... Lire la suite

[Blog] Acte 7… et bracelet 5 ?

Par dans GénéralTournois Live il y a plus d'un an.

Adrián Mateos
Les World Series of Poker ont débuté. Je ne vous apprends rien en disant que c'est l'un des moments les plus attendus de l'année, pour moi comme pour des milliers de joueurs à travers le monde. C'est mon septième pèlerinage aux WSOP depuis mes débuts en 2015, l'année de mes 21 ans, l'âge légal pour jouer aux États-Unis. Je tiens compte de l'année blanche que nous avons connu en 2020 pour les raisons que nous connaissons tous. Bien que je me considère comme un vétéran du circuit, lorsque la date approche j'ai toujours ce "picotement" dans l'estomac. Car c'est un voyage spécial, très différent de n'importe quelle étape de l'EPT ou de n'importe quel événement en Europe. Pour de nombreuses raisons.

Las Vegas, comme une deuxième maison

Adrian Mateos en table télévisée des WSOP
Les WSOP sont un événement beaucoup plus long que tous les autres, qui occupe près de 50 jours dans mon calendrier.

Contrairement à d'autres festivals, je ne séjourne pas à l'hôtel pendant les WSOP. Nous avons décidé de louer une maison avec plusieurs joueurs/amis. Cela rend le séjour plus agréable, car on peut partager de bons moments, des expériences, des repas et rire tous ensemble.

Il y a un facteur économique qui ne peut pas être négligé. Bien que de nos jours il existe des festivals très chers tout au long de l'année (comme les Triton Series), pour les WSOP il faut toujours mettre de côté une somme d'argent très importante. En plus de proposer beaucoup de tournois à buy-in élevés (surtout dans les premières semaines du festival), les World Series offrent des tournois tous les jours, et cela nous oblige à disposer de fonds très importants. Par ailleurs, si tout se passe bien, c'est aussi la période de l'année où l'on peut gagner le plus d'argent. Croisons les doigts !

Enfin, ce qui... Lire la suite

[Blog] Fausse alerte, vraie panique

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

Blog Adrián Mateos Facebook

¡Hola a todos! Comment ça va ? Votre été s'est bien passé ? Le mien a été fait d'un peu de tout : tournois à las Vegas, vacances en famille et entre amis, tournois à Barcelone et une autre petite semaine de vacances à Ibiza en compagnie de certains camarades du Team, avant une (plaisante) obligation professionnelle pas très loin de la maison. Je ne suis pas sûr de pouvoir encore vous en parler, alors gardons le suspense...

Retour au présent. Je me retrouve face à mon ordinateur pour vous écrire ces quelques lignes, quelques jours avant de reprendre l'avion direction Chypre, pour y jouer une série de tournois High Rollers qui me font très envie. Mais plutôt que de se projeter vers le futur, j'ai choisi de vous parler de quelque chose qui m'est arrivé cet été. Quelque chose de vraiment extra-ordinaire, pas directement lié au poker, mais qui, c'est certain, restera longtemps gravé dans ma mémoire (et celles de beaucoup d'autres). D'autant que je ne sais pas exactement l'écho que cet événement a eu en Europe. Vous l'avez donc compris, pour cette anecdote, nous retournons à Las Vegas.

Le moment où tout a basculé

Adrián Mateos WSOP

C'est la dernière ligne droite des WSOP. Mon Main Event s'est malheureusement achevé bien plus tôt que je ne l'aurais voulu, sur la deuxième place payée de ma carrière, mais rien d'autre qu'un min-cash. Espen Jorstad vient d'être sacré Champion du Monde, mais il reste encore quelques beaux tournois à disputer, à commencer par le "10K 6-max". Je suis en train de jouer le Day 1 au même endroit que se sont joués la majorité des Day 1 durant ces WSOP : dans la Paris Ballroom. Pour vous donner une idée si vous ne vous la représentez pas, c'est une salle gigantesque, divisée en plusieurs zones, dont la... Lire la suite

[Blog] Un été contrasté

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

Créa Blog Volatar
Cette année, Las Vegas a gagné. Mais une chose est sûre : je reviendrai. Et pourtant, tout va pour le mieux sur mes parties en ligne, même si mon volume s’est réduit par rapport aux années passées. Mon été est plutôt volatile, c’est le cas de le dire, et il va désormais falloir combiner toutes les forces pour perfer sur tous les terrains. Enfin ça, c’est le projet.

Je suis parti sur des bases différentes des années précédentes, avec femme et enfant : tout le monde à bord pendant un mois. Voir évoluer le fiston à l’aube de ses premiers pas me paraissait inévitable pour l’équilibre et le choix a été judicieux, même si toutes les nuits n’ont pas été des plus calmes. La vie de papa quoi, beaucoup d’entre vous connaissent sûrement déjà...

Côté poker, après avoir disputé pléthore de tournois pendant plus de six semaines, mon bilan personnel est finalement assez décevant : 42 MTT live + une dizaine online, 9 places payées, dont 5 sur des tournois online. Je n’ai pas atteint les places payées sur le Main Event, ni réussi la moindre table finale en live. Forcément, je termine ce Vegas 2022 sur un bilan financier négatif de plus de 40 000 $.

Diaz Vegas
Ensuite, j'ai à peine eu le temps de savourer quelques jours de vacances loin des États-Unis et des cartes : l’EPT faisait déjà son retour. Quel plaisir de revenir à Barcelone pour disputer ce qui est devenu le festival poker le plus important de l’histoire de l’European Poker Tour ! Le Main Event a enregistré 2 294 inscriptions, du jamais vu ! Barcelone est clairement une étape appréciée par les joueurs du monde entier et ce rendez-vous nous avait manqué, après les annulations de 2020 et 2021.

Côté résultats, le bilan fut mitigé également : j’ai réussi à atteindre de justesse les places... Lire la suite