Winamax

[Blog] One shot sur le One Drop

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 28 jours.

Adrian Mateos Blog 1/02/24
Nous voilà en 2024. Comme toutes les précédentes, j'attaque cette année avec beaucoup de projets et d'objectifs, toujours avec optimisme et une grande envie de continuer à performer au plus haut niveau.

Dans mon dernier article, dans lequel je parlais des "dangers" qui peuvent apparaître en cas de good run. J'évoquais ma possible participation au Big One for One Drop, le tournoi à un million de dollars organisé au Wynn par le World Poker Tour.

Vous le savez peut-être déjà, j’ai fini par me lancer. Des tournois aussi chers, il y en a eu très peu dans l’histoire du poker. En ce qui me concerne, c’était la deuxième fois que je participais à une épreuve avec un buy-in à sept chiffres. La différence, c'est que cette fois je vais vous raconter un peu plus en détail...

Évidemment, le One Drop, avec un buy-in de 1 000 000 $ (dont 40 000 $ reversés à des œuvres caritatives et 10 000 $ de rake), est un tournoi très spécial. L’atmosphère était très différente par rapport à d'autres tournois high stakes. Sachant que nous allions être au centre de l'attention, être davantage pris en photo et très sollicités pour des interviews, on est tous arrivés un peu plus élégants que d'habitude. De plus, les organisateurs ont placé les tables du One Drop bien au milieu de la salle, pour essayer de donner au tournoi encore un peu plus d’importance. Pendant les pauses, on venait souvent nous voir. Des journalistes, des fans, tous avec leurs questions. Ils voulaient savoir nos impressions, nous questionner sur telle ou telle main. Bref, c'était une ambiance à part, celle des grandes occasions.

Un bon investissement

Adrian Mateos Blog 1/02/24
En ce qui concerne les participants, avec seulement 17 joueurs sur la ligne de départ (pas de re-entry... Lire la suite

[Blog] Mon plan de vol pour 2024

Par dans GénéralTournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 1 mois.

crea joao vieira

Salut à tous !

Je vous écris actuellement ce blog à 30 000 mètres d'altitude, bien installé dans l'avion pour rejoindre Londres.

Après une courte pause à Funchal où j'ai pu profiter de mes proches, je reprends la route pour entamer cette nouvelle année de poker sur les chapeaux de roues. Pour ce faire, j'ai opté pour un programme similaire à celui de l'an passé. Celui-ci s'organise essentiellement autour de quatre évènements majeurs : les World Series of Poker, les Triton Series, les festivals EPT et les "Series" online.

Pour le moment, on peut dire que mon début d'année a bien commencé, grâce aux Winamax Series : j'y ai donné le meilleur de moi-même pour en ressortir gagnant de 12 000 €. Mais l'année est loin d'être terminée et le programme à venir reste très chargé !

Un agenda bouclé

Selon mes prédictions, j'ai prévu de prendre part à 125 jours de poker live, répartis sur neuf événements différents. Online, je me suis fixé l'objectif de lancer 150 sessions, soit un total de 275 jours de grind. Entre-temps, je consacrerai une quinzaine de jours aux évènements live et séminaires organisés par Winamax. Pour me rendre à l'ensemble de ces festivals poker, je vais devoir voyager environ 23 jours et prendre ainsi pas moins de 50 avions d'ici la fin de l'année.

joao vieira

Pour performer sur la durée, je compte bien travailler mon jeu pendant un mois et tout faire pour me maintenir physiquement en forme grâce aux quatre séances de sport prévues chaque semaine dans mon agenda. Beaucoup d'intensité, mais également un peu de repos, sans quoi je ne pourrai rester performant. Je vais donc m'octroyer 18 jours off pour souffler entre ces importantes échéances. J'en profiterai notamment pour m'avancer et atteindre mon... Lire la suite

[Blog] Cœur Caraïbes

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Facebook Blog Musta

Ciao ragazzi !

Comme vous le savez, décembre a été un mois bien rempli pour moi : je me suis envolé aux Bahamas pour y jouer les WSOP Paradise. Je me suis donc installé à Nassau, et plus précisément à l’Atlantis, un lieu auquel je suis particulièrement attaché car j’ai participé plusieurs fois à la PCA. J’y ai tellement de bons souvenirs que c’est comme ma deuxième maison.

Tout d’abord, j’ai participé à un tournoi bounty à 1 650 $, sur lequel je me suis classé 82e. Ce MTT proposait des primes énormes ! La plus grosse, de 500 000 $, a été gagnée par le mec qui m’a éliminé... J’ai joué mon meilleur poker, j’avais des bonnes sensations, mais malheureusement j’ai perdu plusieurs coups à tapis pour des bounties et un énorme coinflip avec deux Dames contre As-Roi. J’ai voulu oublier cette déception au plus vite et enchaîner sur le tournoi suivant, un 3 000 $ 6-Max. Tout se passait bien, puis à la bulle j’ai perdu à tapis préflop avec une paire d'As. J’ai été éliminé peu après. Malgré ce coup dur, j’étais encore confiant dans mon jeu.

Il était donc temps de jouer le Main Event à 5 000 $, un tournoi fantastique où le gagnant empochait deux millions de dollars. Les débuts ont été difficiles, puis à la bulle les choses ont bien tourné pour moi. Grâce à deux spots favorables à la fin du Day 1, j'étais bien placé au chipcount. J’ai joué ma première main en me basant sur une lecture de mon adversaire et cela m’a permis de repérer un signe de faiblesse. Le joueur en question avait été assez actif jusque-là, en essayant de placer quelques bluffs, mais toujours avec de petits sizings.

Sur la main en question, il est au cut-off et relance à 16 000 aux blindes 4 000 / 8 000. Le joueur au bouton est d’un bon niveau, tout comme celui en... Lire la suite

[Blog] 2024 : en forme olympique !

Par dans Général il y a 1 mois.

Blog Romain Lewis 03 janvier 2024 - En forme olympique !
Vous allez bien ? 2024 a débuté comme il faut ? Je vous souhaite une nouvelle année pleine de réussite et de bonheur !

De mon côté, l’année 2023 (et la fin 2022) a été une période très compliquée pour moi, tant sur le plan personnel que professionnel. D'ailleurs, il est presque impossible d’exceller aux tables lorsque l’on vit une situation perso difficile. J'ai donc pris la décision la plus prudente : j’ai beaucoup moins joué que les années précédentes.

Sur le plan comptable, 2023 a été une année perdante… mais j'ai beaucoup appris sur moi, et sur la vie en général. Et comme l’année 2023 se termine sur une note positive sur le plan personnel, j’estime avoir beaucoup gagné en fin de compte. De plus, l'envie de rejouer et retravailler ce jeu magnifique revient en force.

Je pense que l'un des avantages, quand on est son propre manager, est qu’on peut prendre le temps de s'écouter, et déterminer le meilleur moment pour appuyer sur l'accélérateur, ou a contrario celui où il est plus judicieux de ralentir le rythme. Je suis convaincu que mon choix de moins jouer en 2023 a été bénéfique… même si je viens de connaître la deuxième année perdante de ma carrière (sur un total de huit années en tant que joueur pro).

Je suis conscient qu'en contrepartie, je vais devoir redoubler d'efforts en 2024 pour éviter une troisième année perdante. Pour cela, il va me falloir un plan. Lequel ? C’est une excellente question. Ça tombe bien, j’y ai réfléchi un petit peu…

Janvier : en ligne, en France

Focus sur les Winamax Series ! Avec quelques streams (9, 10 et 11 janvier), un challenge sympa qui m’opposera à Julien Sitbon (vous en saurez plus bientôt), et le début d'un travail de trois mois et demi consacré au jeu... Lire la suite

[Blog] Le revers de la médaille

Par dans GénéralLife Style il y a 2 mois.

Facebook Blog Leo Margets

Je savais que j'écrirai cet article un jour ou l'autre.

D'autant plus que je me connais : je sais à quel point il m'est facile de m'adapter à tout, ou presque. Au début, tout du moins. Dans un prochain blog, j'aimerai d'ailleurs parler de la capacité d'adaptation en tant que caractéristique, car bien qu'elle semble positive au premier abord, elle peut être une arme à double tranchant. Mais ce sera pour une autre fois. Aujourd'hui, nous allons (re)parler d'Andorre.

Je suis arrivée dans la Principauté il y a un peu plus de quatre mois, en plein mois d'août. Le climat estival s'ajoutait à mon envie de changer d'air, et j'avais également peu de tournois et de voyages en vue, à l'exception de l'EPT Barcelone prévu peu de temps après. Je n'avais pas encore rencontré ce que j'ai décidé d'appeler "Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse andorrane."

Le mauvais temps
 Les difficultés pour voyager
 La claustrophobie (physique et sociale)
 Le coût de la vie

Mais j'ai voulu trouver un aspect positif à chaque calamité andorrane, pour m'aider à voir le bon côté de ces points noirs.

Leo Margets

Le mauvais temps

Avant de m'installer en Andorre, j'ai vu sur Google qu'il y avait plus de 300 jours de soleil par an, et j'étais très contente ! Je comprends maintenant que cette statistique signifie qu'il y a 300 jours par an où l'on voit le soleil pendant au moins une nanoseconde, mais que cela ne veut pas dire que toute la journée sera ensoleillée...

Heureusement, je suis une geek de la santé et je sais que la vitamine D (qui est d'ailleurs plus une hormone qu'une vitamine, vu son rôle fondamental dans la régulation de l'humeur) est synthétisée dans la peau par les bains de soleil. Donc en l'absence de soleil, il faut... Lire la suite

[Blog] Le regard des autres : et alors ?

Par dans Tournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 2 mois.

julien sitbon crea
Qui ne s’est jamais dit : "Les mecs ne bluffent jamais ce spot et moi je call encore et encore." "Je suis trop haut dans ma range pour fold." "Si je hero call, on va voir ma main, tout le monde va me prendre pour une calling station." "Put** je suis trop co*, pourquoi je ne m‘écoute pas, je savais qu’il avait full !"

Bienvenue dans votre cerveau, et surtout dans celui de vos adversaires. Notre égo nous perd et nous perdra encore longtemps. Retour sur ce qui m'a amené à vous partager mes pensées.

14 septembre 2023. Main Event des Championnats de France de poker à Aix-en-Provence. Nous sommes au milieu du Day 2. Je suis à table avec Mehdi, deux trois bons regs français dont un Marseillais (je tairais son identité, mais je peux vous dire qu'il a le meilleur prénom du monde), et un reg américain qui joue particulièrement bien.

La peur d'être jugé

julien sitbon blog
Notre ami marseillais se retrouve à la river dans un coup contre cet Américain sur un flop 10-3-6-As-9. Après avoir misé au flop, check/call le turn et check river, il se retrouve à tank pas loin de dix minutes lorsque son adversaire le met à tapis. Personne ne réclame la clock tant le pot est conséquent. On sent qu’il est persuadé que son adversaire bluffe. Quelques tells peuvent d’ailleurs nous aider à aller dans son sens, mais il est délicat de se prononcer. Après mûre réflexion, il finit par passer en m’affirmant avoir une paire de 5. Quelque peu surpris, je me souviens lui avoir dit Ah ouais, t’es chaud !”. Finalement, l’Américain avait Dame-Valet, soit hauteur Dame. Un beau bluff ! Il avait donc raison. Cinq minutes plus tard, il perdra ses 35 dernières blindes avec As-Roi suité contre une paire de Rois.

Peu de temps après, au moment du dinner break, on se... Lire la suite

[Blog] Egomaniaque

Par dans Life Style il y a 3 mois.

crea
“La vraie mesure d'un homme est le degré auquel il a réussi à subjuguer son égo”. - Albert Einstein

L'égo désigne le moi, c'est-à-dire la représentation que chaque individu se fait de lui-même. Il se construit dès la naissance et va se forger au fil des expériences de vie, de l'environnement dans lequel l'enfant évolue, de ses rencontres et de ses interactions avec son entourage. Puisqu'il s'agit d'une perception propre à chacun, l'égo peut être plus ou moins fidèle à la réalité. On peut donc apercevoir des individus avec des égos surdimensionnés, de faibles égos, et des égos assez bien construits et équilibrés. Ainsi, un enfant constamment rabaissé par ses parents aura une vision négative de lui-même et une tendance à voir uniquement ses failles et lacunes. Cela se traduira plus fréquemment par une faible estime de soi, elle-même liée à un faible égo. Un individu avec un égo surdimensionné présente généralement les mêmes failles profondes qu'un faible égo, mais il les exprime d'une manière opposée, par un mécanisme de compensation. Il masque son sentiment d'infériorité par une confiance et un aplomb à toute épreuve.

Au quotidien, l'égo se manifeste de différentes façons. C'est lui qui va avoir tendance à vouloir convaincre, imposer ses idées et sa façon de penser, bien souvent de manière inconsciente pour l'individu chez qui il s'exprime. L'égo pousse à chercher de la validation, de la reconnaissance et aussi à manifester une certaine domination sur les autres. À l'origine, l'égo est tout simplement un mécanisme de survie, qui a pour but de combler nos besoins primitifs. Il se manifeste pour prouver la légitimité de l'existence de l'individu. Il prend le dessus dès lors qu'il perçoit un danger. C'est un mécanisme de défense et de... Lire la suite

[Blog] Good run : attention danger !

Par dans Général il y a 3 mois.

Blog Adrián Mateos Facebook

Cela fait deux mois que je n'ai rien écrit ici. Vous le savez peut-être : ces deux mois ont été extrêmement chargés pour moi. Mes résultats ont été incroyables, aussi bien online qu’en live.

Revenons un peu en arrière. Pour la première fois depuis que ma carrière de joueur pro a débuté, j'ai manqué en août l'EPT Barcelone, pour des raisons personnelles. C’est pourtant mon festival préféré : il se joue à la maison (pour ainsi dire) et il constitue toujours une bonne occasion de revoir des amis qu’il m’est difficile de croiser le reste de l’année. La bonne nouvelle, toutefois, c’est que les autres festivals auxquels j’ai pu participer ensuite ont été tout à fait satisfaisants.

Commençons par l’EPT Chypre : une grande découverte. Je connaissais déjà les lieux pour y avoir disputé de gros tournois dans le passé. Mais c’était la première fois que la marque European Poker Tour y tenait un évènement. J’ai l’impression que les retours sur ce festival, organisé dans la partie turque de l’île, ont été très positifs, ce qui me laisse à penser que cette étape pourrait devenir récurrente dans les années à venir. [NDLR : Adrián nous a envoyé son article juste avant que ne sorte le calendrier 2024 de l'EPT : la máquina avait vu juste]. Pour moi et pour tous ceux qui jouent des tournois à buy-in élevés, ce serait une très bonne nouvelle : les fields étaient de très bonne qualité. Dans cette partie du monde, il y a pas mal d’argent en circulation : il y a donc de la place pour organiser de nombreux tournois High Rollers.

Adrián Mateos Winner Picture EPT Chypre

Un High Roller, j’en ai justement gagné un lors de cette excursion chypriote. Avec quelques places payées en plus, j’en suis reparti avec un bilan financier positif. Mais pas autant que certains amis de... Lire la suite

[Blog] Vue à la TV !

Par dans Tournois Live il y a 3 mois.

Facebook Blog Dourbie
Il y a un peu moins d'un an, j'intégrais le Team Winamax en remportant la Top Shark Academy espagnole. Deux mois plus tard, je faisais mes débuts en live sous mes nouvelles couleurs à l'EPT Paris. À peine le temps de m'habituer à mon nouveau logo Team Pro que je franchissais une nouvelle étape au Winamax Poker Tour de Torrelodones : jouer en table télévisée ! Ayant gagné ma place dans l'équipe W via un concours, je voulais prouver que je n'étais pas arrivée sur cette fameuse table par hasard. Même si, d'un autre côté, je n'en étais pas complètement convaincue moi-même... Il y a quelques années, j'avais déjà joué à une table télévisée et cela ne m'avait pas dérangé, car je n'étais pas connue et je ne me souciais pas des regards extérieurs. Mais cette fois, c'était différent. Des amis et des inconnus allaient pouvoir observer et commenter chacun de mes moves...

Résultat : sous les projecteurs, j'ai totalement perdu pied. J’attachais presque plus d’importance à mon image plutôt qu’au fait de bien jouer. Je sais que cela peut paraître stupide : car si quelqu'un d'autre était à ma place, je lui conseillerais d'ignorer ce que pensent les autres. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Je pense que ne pas avoir le profil typique d'un joueur de poker et faire partie du Team Winamax a fait que je ne me suis pas sentie à ma place. Je me suis sentie complexée et peu sûre de moi, ce qui n’est pas forcément dans mes habitudes.

Dérèglement technique

À table, j'ai commencé à adopter une approche trop serrée. Je n’arrivais pas à jouer comme je le devais. J'étais gênée. J'imaginais les commentaires sur le fait que j'étais une nit. Puis j'ai appris que nous étions sur le plateau TV depuis une heure, mais qu'il y avait un problème... Lire la suite

[Blog] Sosies, vous avez dit sosies ?

Par dans GénéralLife Style il y a 3 mois.

Blog Maxime Manzone Facebook

En cette froide journée de décembre 2025, cela fait maintenant deux mois que la terrible annonce est tombée. En accord avec la communauté poker et la majorité des organisateurs de tournoi, les joueurs du Team Winamax sont bannis de toutes compétitions internationales !

Il faut dire qu'après les victoires successives de Davidi Kitai puis Gaëlle Baumann sur le Main Event des WSOP, les 28 tournois Triton tous remportés sur la même édition par Adrián Mateos, João Vieira et Medhi Chaoui, le triomphe d'Alexane Najchaus sur le premier challenge Expresso live à 50 millions garantis, sans oublier les multiples titres et tables finales du reste de l’équipe aux WSOP, WPT et EPT, le ras-le-bol général a eu raison des flamboyants W rouges.

Mais alors que le monde du poker commence doucement à se faire à cette nouvelle, je reçois une invitation dans ma boîte aux lettres pour participer à la soirée de lancement d'une organisation secrète… Très intrigué par cette affaire, je décide de me mettre sur mon 31 et d'aller voir ce qui se trame. Quelle ne fut pas ma stupeur en arrivant sur les lieux, dans le sous-sol d'une maison abandonnée !

L'école de la lose

En entrant dans la salle, la première personne que je crois reconnaître au loin est Stéphane Matheu. En m'approchant, je comprends vite qu'il s'agit là d'un sosie : le champion de pickleball Stefan Mateü ! N'acceptant pas les décisions prises par les différentes organisations du poker mondial, il décide d'organiser une rébellion secrète pour reconstruire l'équipe. Son nouveau nom : Loseunmax.

En parcourant la salle des yeux, je réalise que l’endroit est rempli de visages qui me semblent familiers. Qui sont tous ces gens ? Tous portent des étiquettes avec leur nom et, à... Lire la suite