[Blog] WSOP : la preuve par 4

Par dans Tournois LiveAnalyse de mains il y a 1 mois.

Winda Blog Facebook

Ça y est, l’un de mes plus grands rêves est enfin devenu réalité : mon premier Vegas est terminé, mais c’est loin d’être le dernier ! Entouré du Team Winamax et en coloc’ avec des amis, je ne pouvais espérer mieux comme première expérience.

Sur place, je me suis vite rendu compte que le field des WSOP est très polarisé : d’un côté, des joueurs pros et de l’autre, beaucoup d’Américains, pour la plupart récréatifs. Pour gagner de l’argent au poker, il est judicieux d’éviter le plus possible les meilleurs joueurs et de se concentrer sur les moins expérimentés. Mais il faut aussi s’adapter en temps réel : le Ricain moyen est beaucoup plus tight qu’un joueur Français ! J’avais été averti en amont et je l’ai vite compris sur place. Pour résumer, leur range de 3-bet ressemble à quelque chose comme ça :

J’exagère, mais c’est presque le cas chez certains profils ! As-Roi est tout le temps flat 60BB+, paire de Dames régulièrement aussi. Ils ne bluffent quasiment jamais, préflop comme postflop. Ils jouent et misent en fonction de la force de leur main. Contre un 4-bet sizé face à certains papys, vous pouvez presque directement fold paire de Rois préflop !

C’est depuis le Mexique, plus particulièrement Playa del Carmen, que j’ai envie de vous raconter aujourd’hui quelques spots qui me sont arrivés à Vegas, certains théoriques, d’autres exploitants. C’est le moment pour vous de réfléchir, de vous mettre à ma place et de vous demander ce que vous auriez fait. C'est parti !

Bluff catch or not bluff catch?

Winda WSOPOn commence par un premier spot sur... Lire la suite

[Blog] Entre deux bonnes mains

Par dans Tournois LiveAnalyse de mains il y a 3 mois.

Créa Blog Kanit
Salut les gars !

Comme vous savez, je me trouve actuellement à Las Vegas pour jouer les World Series of Poker. À l'heure où j'écris ces lignes [il y a huit jours, NDLR], j'en suis environ à la moitié de mon programme. Jusqu’ici, j'ai joué 12 tournois pour deux places payées, dont un bon deep run achevé avec une 13e place sur le 1 500 $ 6-Max. Malheureusement, j’y ai perdu en demi-finales un pot très intéressant qui m’aurait permis de prendre la deuxième place provisoire à 13 joueurs restants... Je vous raconte la main en question.

Jeu exploitant

Pour commencer, le bouton relance à 200 000 et je suis de petite blinde. Ça tombe bien, j'ai un read flagrant sur ses bettings patterns [schémas de mises]. Jusqu'à maintenant, le bouton a toujours relancé à 3x ou 3,5x quand il avait de belles mains, ou min-raise avec des mains spéculatives. Et je sais que le joueur en BB, Joe Cada, a lui aussi remarqué ces détails.

Je suis donc en SB, avec As-Roi dépareillés. J’ai 3,1 millions de jetons, c’est-à-dire 31 BB. J'ai monté ce stack sans showdown, alors que j'avais commencé la journée avec 1,9 million.

Je décide de relancer à 750 000, un sizing assez large. Surrelancer à tapis est sûrement EV+, mais il s’agit d’un spot où je pourrais avoir l’intention de bluffer. Donc, j'aime bien avoir A-K dans ma range de 3-bet, particulièrement avec ma lecture sur le joueur au bouton. Je ne m’attends pas à beaucoup de calls sur mon 3-bet, mais plutôt à pas mal de limp/folds. Le bouton dispose de 60 BB, un stack qui empêche Joe Cada de tenter des moves.

Musta
Mais je pense aussi que Joe peut pratiquer un jeu exploitant sur mon 3-bet, en élargissant beaucoup sa range de 4-bet jam avec des mains comme KQ/KJ ou AXs : en effet, je pourrais aussi... Lire la suite