Winamax

[Blog] Baptême du feu en Corée

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 1 mois.

Facebook Blog
Rentré de Corée du Sud complètement "jetlagué", je tenais tout de même à vous écrire ce nouveau blog pour vous raconter ma récente expérience au Triton Super High Roller Series de Jeju.

Ce n’est certes pas nouveau, mais il est toujours bon de rappeler que les events Triton sont des festivals fantastiques, qui prennent autant soin de leurs joueurs réguliers que de ceux qui profitent de l'expérience pour la première fois. Puis, après tout, il s'agit d'un circuit de tournois High Rollers, qui ne le rend pas accessible à tout le monde. Tous les participants ont donc un statut un peu spécial.

Au-delà de l'accueil, il est impressionnant de voir à quel point les fields des tournois sont de plus en plus massifs. Si ce n’est certes pas très étonnant lorsqu’on sait que ce festival se déroule sur le sol asiatique, là où beaucoup de joueurs ont les moyens de s'offrir ce type d'events, les sommes folles que les Triton Series sont capables de brasser restent tout de même impressionnantes. Je ne vais cependant pas m'en plaindre, car une partie de cet argent a fini dans ma poche. Je reviens donc de Corée très satisfait, non seulement pour l'expérience vécue (c'était la première fois que je me rendais dans ce pays), mais aussi parce que mes résultats ont été bons. À vrai dire, ils auraient pu être encore meilleurs, mais cette fois, la variance a fini par me rattraper.

Tout feu tout flamme...

adrian mateos
Finalement, le plus important pour moi a été de m'enlever cette épine du pied en obtenant enfin ma première flamme dorée, ce trophée que l’on donne à tous les vainqueurs des tournois Triton Super High Roller Series. En novembre, à Monte-Carlo, bien que j'aie remporté l'un des plus gros gains de ma carrière, je suis passé à une marche de... Lire la suite

[Blog] One shot sur le One Drop

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 4 mois.

Adrian Mateos Blog 1/02/24
Nous voilà en 2024. Comme toutes les précédentes, j'attaque cette année avec beaucoup de projets et d'objectifs, toujours avec optimisme et une grande envie de continuer à performer au plus haut niveau.

Dans mon dernier article, dans lequel je parlais des "dangers" qui peuvent apparaître en cas de good run. J'évoquais ma possible participation au Big One for One Drop, le tournoi à un million de dollars organisé au Wynn par le World Poker Tour.

Vous le savez peut-être déjà, j’ai fini par me lancer. Des tournois aussi chers, il y en a eu très peu dans l’histoire du poker. En ce qui me concerne, c’était la deuxième fois que je participais à une épreuve avec un buy-in à sept chiffres. La différence, c'est que cette fois je vais vous raconter un peu plus en détail...

Évidemment, le One Drop, avec un buy-in de 1 000 000 $ (dont 40 000 $ reversés à des œuvres caritatives et 10 000 $ de rake), est un tournoi très spécial. L’atmosphère était très différente par rapport à d'autres tournois high stakes. Sachant que nous allions être au centre de l'attention, être davantage pris en photo et très sollicités pour des interviews, on est tous arrivés un peu plus élégants que d'habitude. De plus, les organisateurs ont placé les tables du One Drop bien au milieu de la salle, pour essayer de donner au tournoi encore un peu plus d’importance. Pendant les pauses, on venait souvent nous voir. Des journalistes, des fans, tous avec leurs questions. Ils voulaient savoir nos impressions, nous questionner sur telle ou telle main. Bref, c'était une ambiance à part, celle des grandes occasions.

Un bon investissement

Adrian Mateos Blog 1/02/24
En ce qui concerne les participants, avec seulement 17 joueurs sur la ligne de départ (pas de re-entry... Lire la suite

[Blog] Good run : attention danger !

Par dans Général il y a 6 mois.

Blog Adrián Mateos Facebook

Cela fait deux mois que je n'ai rien écrit ici. Vous le savez peut-être : ces deux mois ont été extrêmement chargés pour moi. Mes résultats ont été incroyables, aussi bien online qu’en live.

Revenons un peu en arrière. Pour la première fois depuis que ma carrière de joueur pro a débuté, j'ai manqué en août l'EPT Barcelone, pour des raisons personnelles. C’est pourtant mon festival préféré : il se joue à la maison (pour ainsi dire) et il constitue toujours une bonne occasion de revoir des amis qu’il m’est difficile de croiser le reste de l’année. La bonne nouvelle, toutefois, c’est que les autres festivals auxquels j’ai pu participer ensuite ont été tout à fait satisfaisants.

Commençons par l’EPT Chypre : une grande découverte. Je connaissais déjà les lieux pour y avoir disputé de gros tournois dans le passé. Mais c’était la première fois que la marque European Poker Tour y tenait un évènement. J’ai l’impression que les retours sur ce festival, organisé dans la partie turque de l’île, ont été très positifs, ce qui me laisse à penser que cette étape pourrait devenir récurrente dans les années à venir. [NDLR : Adrián nous a envoyé son article juste avant que ne sorte le calendrier 2024 de l'EPT : la máquina avait vu juste]. Pour moi et pour tous ceux qui jouent des tournois à buy-in élevés, ce serait une très bonne nouvelle : les fields étaient de très bonne qualité. Dans cette partie du monde, il y a pas mal d’argent en circulation : il y a donc de la place pour organiser de nombreux tournois High Rollers.

Adrián Mateos Winner Picture EPT Chypre

Un High Roller, j’en ai justement gagné un lors de cette excursion chypriote. Avec quelques places payées en plus, j’en suis reparti avec un bilan financier positif. Mais pas autant que certains amis de... Lire la suite

[Blog] WPT, WSOP, EPT : la guerre est déclarée ?

Par dans Tournois Live il y a 9 mois.

crea adrian mateos blog
J’espère que vous avez passé un bon été et que vous en avez profité pour déconnecter de vos routines quotidiennes. C'est à cela que sert l’été, après tout ! Je vous écris ces lignes après avoir passé quelques jours à la Feria de Malaga, un évènement et une destination que je recommande fortement. D’autant plus si l’on vous prend par la main pour vous montrer les meilleurs endroits de la ville. D’excellents moments qui m'ont aussi permis de réfléchir au sujet que je souhaitais aborder aujourd’hui avec vous : les trois gros festivals live de cette fin d’année 2023.

Quel festival choisir ?

En juillet, le dernier jour du dernier Main Event des WSOP, un tremblement de terre est venu secouer le monde du poker. Les World Series Of Poker ont en effet annoncé, en collaboration avec la room GG Poker, l’organisation d’un nouveau festival, le WSOP Paradise. Lieu : les Bahamas. Dates : du 3 au 14 décembre 2023. En jeu : une quinzaine de bracelets !

Bahamas
L'annonce n’a pas manqué de faire jaser, puisque l'on connaissait depuis longtemps les dates du plus gros tournoi World Poker Tour de l'année, le WPT World Championship, au Wynn de Las Vegas : du 12 au 21 décembre ! Et, bien entendu, les regs européens savent qu'ils sont attendus à Prague tous les ans, juste avant Noël, pour le dernier EPT de l'année. Les dates sont quasiment les mêmes à chaque fois. En l'occurrence, pour 2023 : du 6 au 17 décembre.

Comme si cela ne suffisait pas, ce tout nouveau festival WSOP se déroulera à l’Atlantis Resort : ce fut pendant une quinzaine d'années le fief de la fameuse PCA d'une certaine room au pique rouge, avant son déménagement au Baha Mar... Grabuge, vous avez dit grabuge ?

Cette nouvelle a surpris tout le monde. Toutefois, elle... Lire la suite

[Blog] Acte 7… et bracelet 5 ?

Par dans GénéralTournois Live il y a 11 mois.

Adrián Mateos
Les World Series of Poker ont débuté. Je ne vous apprends rien en disant que c'est l'un des moments les plus attendus de l'année, pour moi comme pour des milliers de joueurs à travers le monde. C'est mon septième pèlerinage aux WSOP depuis mes débuts en 2015, l'année de mes 21 ans, l'âge légal pour jouer aux États-Unis. Je tiens compte de l'année blanche que nous avons connu en 2020 pour les raisons que nous connaissons tous. Bien que je me considère comme un vétéran du circuit, lorsque la date approche j'ai toujours ce "picotement" dans l'estomac. Car c'est un voyage spécial, très différent de n'importe quelle étape de l'EPT ou de n'importe quel événement en Europe. Pour de nombreuses raisons.

Las Vegas, comme une deuxième maison

Adrian Mateos en table télévisée des WSOP
Les WSOP sont un événement beaucoup plus long que tous les autres, qui occupe près de 50 jours dans mon calendrier.

Contrairement à d'autres festivals, je ne séjourne pas à l'hôtel pendant les WSOP. Nous avons décidé de louer une maison avec plusieurs joueurs/amis. Cela rend le séjour plus agréable, car on peut partager de bons moments, des expériences, des repas et rire tous ensemble.

Il y a un facteur économique qui ne peut pas être négligé. Bien que de nos jours il existe des festivals très chers tout au long de l'année (comme les Triton Series), pour les WSOP il faut toujours mettre de côté une somme d'argent très importante. En plus de proposer beaucoup de tournois à buy-in élevés (surtout dans les premières semaines du festival), les World Series offrent des tournois tous les jours, et cela nous oblige à disposer de fonds très importants. Par ailleurs, si tout se passe bien, c'est aussi la période de l'année où l'on peut gagner le plus d'argent. Croisons les doigts !

Enfin, ce qui... Lire la suite

[Blog] Good Morning, Vietnam

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

Adrian Mateos
Salut, comment allez-vous ? Je vous écris depuis Paris, l’EPT vient de se terminer. J'ai finalement réussi à me remettre en selle après un départ plutôt difficile. En fait, le festival dans l'ensemble n'a pas été très favorable, bien que ce fût un très bel évènement, avec beaucoup de bons tournois. Cependant, jusqu'au dernier jour, je n'ai réussi à entrer dans l'argent que dans une seule épreuve, et c'était la moins chère que j’ai jouée : le Main Event. Heureusement – et ce n’est pas la première fois que cela arrive dans ma carrière - j'ai réussi à me tirer d’affaire in extremis, sur le dernier High Roller à 25 000 €.

Le tournoi était programmé sur deux jours…et j’ai failli le gagner. Mais le trophée a fini par m’échapper, pour aller dans les mains de Stevie. Je prends quand même un peu plus de 200 000 €. En vérité, j’avais de bonnes chances de gagner, mais arrivé en tête-à-tête, j’étais tout de même contre Stephen Chidwick, actuellement l’un des meilleurs joueurs du circuit. Tout pouvait arriver, donc. Stevie l’a emporté : il faut le féliciter.

Adrian Mateos
Paris, c’est donc terminé pour moi. Mais tandis que j’écris ça, le prochain voyage est déjà en train de se monter. Je vais directement partir pour le Vietnam. Le Vietnam ! Quand j’ai commencé à voyager pour jouer des tournois de poker, je ne m’imaginais pas que les cartes me mèneraient là-bas. Mais c’est bien ce qui va se produire. Ça sera ma première visite dans ce pays. La raison ? Un festival MTT que j’ai très envie de jouer : les Triton Poker Series.

À la base, je n’avais pas spécialement prévu de m'y rendre. Mais les retours des joueurs concernant cet évènement m’ont amené à revoir ma position. Déjà, il y a une raison évidente : les festivals Triton sont réputés pour la... Lire la suite

[Blog] Paré pour de nouvelles aventures

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

Adrian Créa
Bonjour !! Oui, je mets un double point d'exclamation. Car au moment où j'écris ces lignes, l'Espagne vient de perdre contre le Maroc en huitièmes de finale de la Coupe du monde de football... Il faut bien essayer de se remonter le moral d'une façon ou d'une autre ! Après avoir évacué la tristesse et le tilt résultant d'une telle conclusion, je me suis donc assis devant mon ordinateur pour rédiger ce nouveau blog, en attendant l'avion pour l'EPT Prague, qui constituait mon dernier festival live de l'année.

Je voulais terminer sur une bonne note, lors d'une étape du circuit que j'apprécie toujours, et qui ne m'avait pas trop mal réussi jusqu'à présent. Les années précédentes, j'y avais atteint quelques tables finales dans divers High Rollers, notamment sur le 10 300 € que j'ai gagné en 2019. Et cette année encore, je suis parvenu à remporter un "sit&go" à 25 000 €, tout en finissant 4e d'un autre tournoi à 25 000 €, sans oublier deux autres places payées, dont une sur le Main Event. Mais assez parlé du passé : tournons-nous vers l'avenir !

Car après une courte pause pour célébrer Noël avec mes proches en Espagne, une nouvelle année pleine d'action va commencer. La "bascule de janvier" peut être difficile si les résultats ne sont pas bons et, pour débuter 2023, il y a deux événements très importants à venir de l'autre côté de l'Atlantique, tous deux bien fournis en tournois High Rollers. 

Adrian HR
Tout d'abord, je participerai à la PokerGO Cup, qui, comme son nom l'indique, se déroulera dans le studio PokerGO installé à l'Aria de Las Vegas. Ma première grande destination de l'année sera donc Sin City, pour une série de High Rollers allant de 10 000 à 50 000 dollars l'entrée. La bonne nouvelle, c'est que tous les... Lire la suite

[Blog] 2048 : la réunion

Par dans GénéralLife Style il y a plus d'un an.

Blog Leo Margets Facebook

Agence France-Presse, 15 novembre 2048.

Cela fait plus de vingt ans que nous n'avions pas eu de leurs nouvelles mais, selon nos informations, le Team Winamax s'apprête à organiser dans les prochains jours une réunion entre tous ses anciens membres ! Dans un petit village du sud de la France, les douze ex-professionnels de la meilleure équipe de poker de la planète vont se retrouver comme au bon vieux temps. Nous avons pu nous entretenir avec eux avant ce grand rendez-vous pour prendre de leurs nouvelles après tout ce temps.

Alejandro Romero

Alejandro RomeroAprès de nombreuses années à enchaîner les résultats aux tables online de Winamax, le vainqueur de la Top Shark Academy espagnole de 2022, a décidé il y a dix ans, le jour même où il remportait son 25e Battle Royale, de quitter sa ville natale de Grenade pour se prendre sa retraite du côté de Marbella.

"El Romerito" - comme on l'appelle dans le milieu de la nuit andalou - profite désormais d'une vie dénuée de tout stress, faite de luxe et de plaisirs simples. À noter qu'en 2035, Winamax a renommé son tournoi quotidien de 19 heures le Romerito, en hommage à l'une de ses meilleures recrues espagnoles.

Adrián Mateos et Stéphane Matheu

Adrián Mateos - Stéphane MatheuLa máquina et le Coach de l'équipe ont tous deux décidé de s'éloigner du monde du poker : aujourd'hui, c'est ensemble et raquette en mains qu'ils parcourent le circuit senior du World Padel Tour (l'autre WPT). Leur état d'esprit hors du commun et leur forme physique incomparable leur ont permis de jouer pendant des années et d'accumuler les trophées.

Attention à vous donc si vous vous retrouvez un jour face aux "MATzinger W" (un clin d'œil au nom qu'ils choisirent pour de leur première compétition en binôme lors du Winamax Poker... Lire la suite

[Blog] Fausse alerte, vraie panique

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

Blog Adrián Mateos Facebook

¡Hola a todos! Comment ça va ? Votre été s'est bien passé ? Le mien a été fait d'un peu de tout : tournois à las Vegas, vacances en famille et entre amis, tournois à Barcelone et une autre petite semaine de vacances à Ibiza en compagnie de certains camarades du Team, avant une (plaisante) obligation professionnelle pas très loin de la maison. Je ne suis pas sûr de pouvoir encore vous en parler, alors gardons le suspense...

Retour au présent. Je me retrouve face à mon ordinateur pour vous écrire ces quelques lignes, quelques jours avant de reprendre l'avion direction Chypre, pour y jouer une série de tournois High Rollers qui me font très envie. Mais plutôt que de se projeter vers le futur, j'ai choisi de vous parler de quelque chose qui m'est arrivé cet été. Quelque chose de vraiment extra-ordinaire, pas directement lié au poker, mais qui, c'est certain, restera longtemps gravé dans ma mémoire (et celles de beaucoup d'autres). D'autant que je ne sais pas exactement l'écho que cet événement a eu en Europe. Vous l'avez donc compris, pour cette anecdote, nous retournons à Las Vegas.

Le moment où tout a basculé

Adrián Mateos WSOP

C'est la dernière ligne droite des WSOP. Mon Main Event s'est malheureusement achevé bien plus tôt que je ne l'aurais voulu, sur la deuxième place payée de ma carrière, mais rien d'autre qu'un min-cash. Espen Jorstad vient d'être sacré Champion du Monde, mais il reste encore quelques beaux tournois à disputer, à commencer par le "10K 6-max". Je suis en train de jouer le Day 1 au même endroit que se sont joués la majorité des Day 1 durant ces WSOP : dans la Paris Ballroom. Pour vous donner une idée si vous ne vous la représentez pas, c'est une salle gigantesque, divisée en plusieurs zones, dont la... Lire la suite

[Blog] Mes examens finaux

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

Blog Adrian Mateos FBK
Bonjour à tous ! Alors, dites-moi, comment s’annonce votre été ? Le mien sera assez chargé, comme d'habitude. En fonction de ce qui se passera dans les prochaines semaines, je pourrais ou partir en vacances, ou devoir passer par les rattrapages, comme quand j'étais étudiant. Blague à part, la vérité est que j'écris ces lignes alors que je viens de terminer ma dernière session de tournois online dominicale de la saison. Vous devinez la suite : le lendemain, je me suis envolé pour Las Vegas ! En effet, l'événement le plus important de l'année est revenu au moment où il aurait toujours dû avoir lieu, au coeur de l'été. Jusqu'à la mi-juillet, je vais jouer de nombreux tournois, dont certains sont très chers et très importants, et ceux qui me connaissent savent que j'affronte ces nouveaux défis avec beaucoup d'envie et de responsabilité. Je vais vous en parler dans ce blog, mais d’abord, je voulais commenter un peu d'autres événements qui se sont produits ces derniers mois et qui, je le pense, méritent qu'on y accorde quelques lignes.

Deux grands moments

Adrian EPTPour commencer, et comme je le fais toujours (c'est très bon signe !), je voudrais mentionner mon dernier gros résultat live, réussi à l'EPT Monte-Carlo. Le Super Highroller à 100 000 € est en effet venu gonfler encore mon armoire à trophées... Remporter ce tournoi a été quelque chose de très spécial : en raison du buy-in et du simple fait de gagner, mais aussi pour la symbolique du lieu. Car Monte-Carlo aura toujours une place spéciale dans mon cœur : j'y ai remporté le Main Event en 2015, donc inévitablement beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface lorsque j'ai soulevé ce nouveau trophée. Et comme toujours, j'ai reçu beaucoup de soutien, d'amour et de reconnaissance de... Lire la suite