Winamax

[Blog] Changement tactique

crea blog sirenita
Si je vous dis que j’ai commencé ma carrière dans le poker en tant que joueuse d’Expresso, ça ne devrait plus vous surprendre. Quelques mois après avoir découvert les joies de ce format, je faisais également la découverte des tournois MTT. À l’instar de beaucoup de joueurs, j’ai mis un peu de temps avant de me familiariser avec ce format, mais je l'ai rapidement apprécié, et il a naturellement pris une place de plus en plus importante dans ma carrière.

Voyant que ces formats m’apportaient chacun quelque chose de différent, j’ai rapidement voulu allier les deux pour en faire une force. Déterminée et n’aimant pas faire les choses à moitié, j’ai dû vite m'adapter en préparant au mieux le terrain, afin d’avoir le maximum de temps et d’énergie pour travailler les MTT avec autant d’intensité et de rigueur que lorsque je découvrais les Expresso.

Certains d’entre vous sont peut-être en train de passer par là. Que ce soit le cas ou pas, je tenais à vous livrer quelques conseils sur comment préparer efficacement une transition d’un format à l’autre et comment concilier tout ça.

Les ajustements nécessaires

alexane najchaus blog
Faites des recherches approfondies sur le ou les formats que vous visez et questionnez vos motivations. Quelles seront vos espérances de gains au début de votre parcours et sur le long terme ? Quels objectifs pourrez-vous accomplir ? Quel rythme de vie cela nécessite-t-il et est-ce compatible avec le vôtre ? Quelle bankroll vous faut-il pour vous lancer ? Quels sont vos objectifs sur six mois, un an, trois ans ?

Sachez exactement ce qui vous pousse à vous réorienter ou à jouer deux formats en même temps. C’est ce qui vous permettra de conserver votre motivation et de ne pas baisser les bras. Quand vous avez atteint, à... Lire la suite

[Blog] 2023, c'était Sitbon

Par dans Tournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 22 jours.

Blog Julien Sitbon Facebook

On fait le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant. Et comme disaient Jacky et Benji, le temps passe et passe…

2024, nous voilà. Il est donc temps pour moi de revenir avec vous sur une année 2023 qui restera à jamais gravée comme l’une des plus belles années de ma vie, tant sur le plan personnel que professionnel.

2023, ça démarre fort

8 janvier 2023, Londres. Température ressentie : -2 degrés. Alors quoi de mieux que d’échapper à ce froid polaire en s’octroyant un petit voyage au cœur des Caraïbes, accompagné de sa moitié ? Entre découverte de la culture locale, croisière en catamaran, baptême de plongée au milieu des animaux marins, et le PSPC à 25 000 $ promettant à son vainqueur pas moins de cinq millions de dollars, il y a de quoi rêver. Après trois jours de tournois intenses, récompensés par quelques places payées dont une table finale, je termine finalement en 133ᵉ position du plus gros 25k de ces quatre dernières années, pour 40 000 $. Ça commence plutôt bien.

Février/mars/avril : entre l’EPT Paris, les WSOP-Circuit à Cannes et l’EPT Monaco, on peut dire que j’ai vécu trois mois très intenses. Sans signer d’énormes perfs, mais avec quelques tables finales et de belles places payées, j’entends régulièrement mon nom revenir dans la short list pour intégrer le Team Winamax… mais rien. Pour le moment.

Mai : une fois la déception digérée, il est temps de me focaliser sur mes objectifs et de me préparer au mieux pour les WSOP à Vegas. En ligne de mire : un bracelet de champion du monde avant mes 40 ans, le 2 juillet.

Champion du monde !

Julien Champion

Juin/juillet : nous y sommes ! Enfin arrivé à Sin City, et motivé comme jamais, j’entame sereinement le festival en prenant part à une première table... Lire la suite

[Blog] Mon plan de vol pour 2024

Par dans GénéralTournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 1 mois.

crea joao vieira

Salut à tous !

Je vous écris actuellement ce blog à 30 000 mètres d'altitude, bien installé dans l'avion pour rejoindre Londres.

Après une courte pause à Funchal où j'ai pu profiter de mes proches, je reprends la route pour entamer cette nouvelle année de poker sur les chapeaux de roues. Pour ce faire, j'ai opté pour un programme similaire à celui de l'an passé. Celui-ci s'organise essentiellement autour de quatre évènements majeurs : les World Series of Poker, les Triton Series, les festivals EPT et les "Series" online.

Pour le moment, on peut dire que mon début d'année a bien commencé, grâce aux Winamax Series : j'y ai donné le meilleur de moi-même pour en ressortir gagnant de 12 000 €. Mais l'année est loin d'être terminée et le programme à venir reste très chargé !

Un agenda bouclé

Selon mes prédictions, j'ai prévu de prendre part à 125 jours de poker live, répartis sur neuf événements différents. Online, je me suis fixé l'objectif de lancer 150 sessions, soit un total de 275 jours de grind. Entre-temps, je consacrerai une quinzaine de jours aux évènements live et séminaires organisés par Winamax. Pour me rendre à l'ensemble de ces festivals poker, je vais devoir voyager environ 23 jours et prendre ainsi pas moins de 50 avions d'ici la fin de l'année.

joao vieira

Pour performer sur la durée, je compte bien travailler mon jeu pendant un mois et tout faire pour me maintenir physiquement en forme grâce aux quatre séances de sport prévues chaque semaine dans mon agenda. Beaucoup d'intensité, mais également un peu de repos, sans quoi je ne pourrai rester performant. Je vais donc m'octroyer 18 jours off pour souffler entre ces importantes échéances. J'en profiterai notamment pour m'avancer et atteindre mon... Lire la suite

[Blog] Le regard des autres : et alors ?

Par dans Tournois LiveTournois OnlineLife Style il y a 2 mois.

julien sitbon crea
Qui ne s’est jamais dit : "Les mecs ne bluffent jamais ce spot et moi je call encore et encore." "Je suis trop haut dans ma range pour fold." "Si je hero call, on va voir ma main, tout le monde va me prendre pour une calling station." "Put** je suis trop co*, pourquoi je ne m‘écoute pas, je savais qu’il avait full !"

Bienvenue dans votre cerveau, et surtout dans celui de vos adversaires. Notre égo nous perd et nous perdra encore longtemps. Retour sur ce qui m'a amené à vous partager mes pensées.

14 septembre 2023. Main Event des Championnats de France de poker à Aix-en-Provence. Nous sommes au milieu du Day 2. Je suis à table avec Mehdi, deux trois bons regs français dont un Marseillais (je tairais son identité, mais je peux vous dire qu'il a le meilleur prénom du monde), et un reg américain qui joue particulièrement bien.

La peur d'être jugé

julien sitbon blog
Notre ami marseillais se retrouve à la river dans un coup contre cet Américain sur un flop 10-3-6-As-9. Après avoir misé au flop, check/call le turn et check river, il se retrouve à tank pas loin de dix minutes lorsque son adversaire le met à tapis. Personne ne réclame la clock tant le pot est conséquent. On sent qu’il est persuadé que son adversaire bluffe. Quelques tells peuvent d’ailleurs nous aider à aller dans son sens, mais il est délicat de se prononcer. Après mûre réflexion, il finit par passer en m’affirmant avoir une paire de 5. Quelque peu surpris, je me souviens lui avoir dit Ah ouais, t’es chaud !”. Finalement, l’Américain avait Dame-Valet, soit hauteur Dame. Un beau bluff ! Il avait donc raison. Cinq minutes plus tard, il perdra ses 35 dernières blindes avec As-Roi suité contre une paire de Rois.

Peu de temps après, au moment du dinner break, on se... Lire la suite

[Blog] 3 tips pour une session réussie

Par dans Tournois OnlineLife Style il y a 3 mois.

Blog Alexane Facebook

Peu importe votre spécialité, que vous soyez un joueur d’Expresso, de MTT ou de cash game, vous devez savoir que lancer une session n'est pas une chose à prendre à la légère. Tous les pros ont leurs petites routines et habitudes qui les aident à performer sur le long terme. En voici trois des miennes qui m'ont le plus aidée au début de ma carrière.

1- S’assurer d’être dans de bonnes conditions

Alexane Najchaus

C'est une chose qui paraît pourtant évidente et c'est malgré tout trop souvent sous-estimé. De la même façon qu’un sportif ne se lance pas dans un match avec une cheville foulée, et qu'un musicien ne commence pas un concert avec un instrument cassé, il est super important de se rendre compte qu’on ne peut pas performer dans n’importe quelles conditions.

Idéalement, il faudrait être au point sur trois niveaux : physique, mental et émotionnel. Avant de commencer à jouer, il est important de toujours s’assurer qu’il n’y ait pas de frein à la réussite d’une session : Suis-je assez en forme pour jouer deux, quatre ou six heures d’affilée ? Suis-je sobre et en pleine possession de mes moyens ? Suis-je confiant concernant mon niveau de jeu et mes capacités, ou devrais-je plutôt prendre du temps pour bosser quelques leaks hors game ? Me suis-je remis d’une très mauvaise session jouée la veille, ou vais-je lancer mes premières tables en tilt ? Autant de questions simples, qui peuvent vous éviter de perdre de l’argent dans les cas où toutes les conditions nécessaires ne sont pas réunies pour réussir son entame. Personnellement, quand certains voyants sont au rouge, je préfère ne pas me lancer dans une session que de courir à la catastrophe. Pour être honnête, je n’ai jamais réussi à faire une session positive en jouant... Lire la suite

[Blog] Ma botte secrète en MTT

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 4 mois.

Blog Davidi Kitai - Mon arme secrète en MTT
J'ai envie d'aborder une notion trop souvent délaissée par les joueurs et les coachs. Un concept qui fait pourtant la force de pas mal de joueurs de live expérimentés, qui fait partie intégrante de la stratégie des joueurs tricky (« retors » en VF), et qui est bien entendu pris en compte par les meilleurs pros du circuit.

La plupart des joueurs de poker savent s'adapter à leurs adversaires... Exploiter les faiblesses de l'autre, ou à l'inverse éviter d'aller le chercher sur ses points forts : c'est la base. En revanche, plus rares sont les joueurs capables de tirer profit de leur image, telle qu'elle se reflète chez l'adversaire.

Ce concept, je l'appelle... (roulement de tambour, le public retient son souffle)...

L'exploitation de sa propre image

Partons du postulat suivant : la plupart des joueurs vont tenter d’exploiter vos faiblesses. Très rares sont ceux qui ne le feront pas, préférant jouer de la même façon tout le temps, peu importe l'adversaire en face (je décris ici un hypothétique joueur "pur GTO à 101 %"...). Ce postulat simple s'applique dans toutes les parties de poker, peu importe les tarifs auxquels vous jouez.

Si on a une idée de la stratégie de l'adversaire, alors on pourra la contrer en faisant l'inverse de ce qu'il attend que l'on fasse. Grosso modo, si votre adversaire se dit que vous allez trop bluffer, alors vous allez moins bluffer, et préférer faire des « value bets » avec un éventail de mains plus large. Et inversement si votre adversaire pense que vous ne bluffez pas assez.

Caroline Darcourt
Combien de fois ai-je croisé des joueurs trop serrés, des « nits » comme on les appelle, qui ne tiraient jamais profit de leur image « serrure » ? Pourtant, face à eux, les adversaires vont souvent « over fold »,... Lire la suite

[Blog] Tout le monde s'en fout, travaillez dur

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 7 mois.

Joao Vieira Blog

Le poker est un jeu très intéressant pour de nombreuses raisons. Je pense que le principal facteur qui le rend vraiment spécial et attrayant, c'est que le meilleur joueur ne gagne pas à tous les coups. Il peut même perdre énormément. Cela fait partie du jeu et de l'attrait de ce jeu. Au poker, vous avez une chance de gagner contre le meilleur joueur du monde. Ce n'est pas le cas au tennis, au basket ou au football. Vous ne pourrez jamais battre Novak Djokovic ou Lebron James. Jamais.

Cela crée plusieurs opportunités intéressantes pour les pleurnicheurs. Le poker est le paradis des pleureuses. Si vous vous êtes fait écraser 6-2 6-2 6-0, il n'y a pas beaucoup d'échappatoire. Oui, vous pouvez toujours dire que vous avez joué blessé, mais ça ne marchera pas plus d'une fois ou deux. Vous avez été battu. L'autre gars est meilleur. Vous léchez vos blessures, vous y retournez, et travaillez plus dur, mieux et plus intelligemment. Et vous espérez avoir la chance d'affronter à nouveau cet adversaire et de faire mieux. La démarche est la même dans la plupart des sports et autres activités compétitives. Mais pas au poker.

Étant donné qu'il s'agit d'un jeu basé sur la chance à court terme, cela ouvre la porte à toutes les excuses du monde. Et les joueurs de poker adorent les excuses ! C'est tellement facile de mettre tout ce qui est mauvais sur le compte de la malchance, et tout ce qui est bon sur le compte de son propre talent. Le monde du poker vit dans cette ambiance acceptable de manque de responsabilité. Les médias font du buzz avec des gagnants à court terme qui jubilent. Et cela nourrit les besoins de tout le monde. Le besoin pour le public d'admirer un nouveau héros - qui peut être un shark reconnu ou au... Lire la suite

[Blog] Bad run : comment s'en sortir

Par dans Tournois Online il y a 11 mois.

Blog Davidi
J’étais bien optimiste après les résultats satisfaisants de l’année passée. Pourtant, 2023 ne débute pas sous les meilleurs auspices. Et ce, malgré une quatrième place au début du festival PCA aux Bahamas sur un tournoi à 2 000 $, pour 50 000 $ de gains. Car derrière, je n'ai pas atteint les places payées sur sept autres tournois plus chers : je termine finalement mon séjour perdant de 40 000 $. J'ai ensuite enchaîné à Paris avec l’EPT et le WiPT, où j’ai "blank" sur 10 tournois supplémentaires (re-entries inclus). 17 tournois sans ITM : cela pique un peu, mais ce n’est pas plus inquiétant que ça pour un joueur de MTT. Presque tous ont déjà connu cette situation, même si c’est plus courant en ligne qu’en live. Avec mon jeu plutôt « low variance », ça m’arrive un peu moins souvent que les autres, mais cela reste quelque chose de standard quand on a choisi ce métier de joueur pro. Et il existe aussi la variance positive : des périodes de rush où on run vraiment good, même si on le remarque moins quand on est du bon côté de la barrière.

Souvent, quand je perds, je me remets beaucoup en question, et je prends mes responsabilités sur des erreurs à corriger. Ici en l'occurrence, même si j'ai bien entendu fait quelques petites erreurs, la variance a été vraiment cruelle avec moi. J’ai perdu des coins flips super importants, j’ai pris des rivers assassines, et j’étais du mauvais côté des setups. Avec mon expérience, je sais faire face à cela. Même si cela me touche sur du court terme, je l’accepte rapidement sans que cela altère mon jeu sur les prochaines mains ou les tournois suivants.

Justement, je voulais écrire ce blog pour partager avec vous les ficelles pour apprendre à mieux gérer ces périodes noires.

La... Lire la suite

[Blog] Expresso : les 10 Commandements

Par dans Tournois Online il y a plus d'un an.

Blog Alexane Najchaus

Deux ans et demi se sont écoulés depuis que j’ai lancé mon premier Expresso et décidé de me consacrer à 200 % à ma progression dans ce format. C’est un parcours passionnant, mais parfois aussi semé d’embûches. Ce n’est plus un secret pour personne, mais j’ai bénéficié dès le début des meilleurs conseils des joueurs pros qui m’entouraient. Et j’ai conscience qu’il n’est pas toujours aisé de s’en sortir quand on n’a pas ce cheat code. Beaucoup pensent encore que le poker n’est qu’une question de chance, et que le jeu y est au fond très aléatoire. Pourtant, les décisions que vous prenez sur et hors des tables sont toutes déterminantes pour vos résultats. Les meilleurs joueurs ne laissent rien au hasard, et leur jeu et état d'esprit, aussi variés soient-ils, ne connaissent pas l’approximation : ils savent ce qu’ils doivent faire presque en toutes situations, pourquoi, et comment. Voici donc un petit guide à l’usage des futurs joueurs d’Expresso que vous êtes, en 10 points clés que connaissent déjà tous ceux qui y ont fait leurs armes. J'espère qu'ils aideront ceux qui tâtonnent encore.

Déterminé et assidu tu seras

Comme toute discipline compétitive, le poker nécessite de l’effort et de l’acharnement : on ne devient pas Top Reg en un jour ! Peu importe le format, la progression s’observe dans la durée, et les bons résultats s’obtiendront à la sueur de ton front. C’est un jeu qui peut être particulièrement éprouvant pour le mental, et la progression n’a rien de linéaire. Pour atteindre ses objectifs, il faut mettre le focus au bon endroit, ne pas baisser les bras, et être prêt à faire quelques sacrifices. Ces deux dernières années, j’ai passé plus de temps à apprendre mes ranges et bosser mon jeu qu’à sortir faire... Lire la suite

[Blog] Comment percer sur les Series ?

Par dans Tournois Online il y a plus d'un an.

Créa Blog Leo Margets Facebook

Le premier dimanche de la nouvelle année approche : c'est donc bientôt l'heure des Winamax Series (et cette fois, ça démarre vraiment le 1er janvier, alors n'abusez pas trop au réveillon). C'est pourquoi j'ai voulu partager avec vous la façon dont je les gère, surtout maintenant que je joue beaucoup moins de tournois en ligne qu'avant : il y a environ trois ans, j'ai décidé de passer aux Expresso. D'ailleurs, j'explique pourquoi j'ai viré de bord et comment s'est passée la transition dans cet autre blog.

Aujourd'hui, lorsque je suis à la maison, ma routine se divise entre Expresso, cash game et étude des trois formats de jeu, MTT compris. Si mon cœur appartiendra toujours aux tournois, dans la pratique, le fait de jouer régulièrement des MTT ne me permettait pas de mener le style de vie que je souhaitais. C'est pourquoi je ne joue pratiquement plus que le dimanche et pendant les Series. J'essaie de laisser peu de place à l'improvisation : toute mon énergie est concentrée sur le fait de donner le meilleur de moi-même aux tables, en mettant en place en amont un plan bien précis avec le temps que je vais y consacrer. Les tournois que je vais jouer me permettent de me concentrer uniquement sur cela. J'aime toujours autant grinder les "donkaments" : toutefois, j'ai dû faire quelques ajustements maintenant que je ne suis plus une reg.

Margets1) J'ouvre moins de tables. J'évite d'ouvrir huit tournois à la fois, surtout en début de session. Je sais que pour de nombreux grinders, jouer huit tables est une promenade de santé... C'était le cas pour moi à une époque, mais comme ce n'est plus quelque chose que je fais tous les jours, j'essaie maintenant de les ouvrir progressivement, et je ne dépasse donc pas huit tables à la... Lire la suite