Winamax

[Blog] Corps et âme

Par dans

crea fb

Le décompte pour Las Vegas est officiellement lancé ! À l'heure où j'écris ces lignes, il reste moins d’un mois avant le lancement de la saison 2024 des WSOP, et aller jouer tout l’été dans les salles immenses du Horseshoe, ça ne s’improvise pas. C’est pourquoi j’ai décidé de vous partager un peu de ma routine de préparation qui, si tout se passe bien, me permettra d'arriver à Sin City dans les meilleures conditions.

Le mois dernier, j'ai vécu une expérience hors du commun. Deux semaines coupée du monde (je vous en parlerai bientôt, promis !) qui ont un peu affecté ma résistance physique à l'effort. Donc la première chose à faire pour me préparer au mieux, rester concentrée et être capable de supporter de longues journées de jeu, c’est de retrouver une routine saine et équilibrée qui fasse du bien à mon corps.

Comme avant chaque gros festival, je commence le plus tôt possible à réguler mon sommeil. J’arrête les écrans au moins une heure avant de dormir. Je vais me coucher pas plus tard que 23 heures, et je me réveille sans alarme, dès que j’ai eu mon quota de repos suffisant. Le sommeil étant la fondation sur laquelle repose votre équilibre, il est impossible de bien commencer un festival en étant fatigué. Les longues journées de tournoi mettent les nerfs et l’énergie à rude épreuve. De plus, il est fréquent de devoir se coucher tard plusieurs jours d’affilée, donc il est capital de ne pas arriver sur place avec des heures de sommeil à rattraper.

Un corps sain

sport alexaneEn parallèle de ce réajustement, je remets en place des routines journalières sportives, et je fais très attention à mon alimentation. Toujours dans l’idée qu’à Vegas, je n’aurai sans doute pas l’occasion d’être irréprochable à cause du rythme et qu’il est donc préférable de donner dès maintenant à mon corps tout ce dont il a besoin. On pourrait appeler ça une sorte de "réserve bien-être".

Concernant la préparation technique, tous les joueurs ont des habitudes bien à eux. Personnellement, avec mon profil très scolaire, je me sens plus à l’aise d’arriver dans une compétition en connaissant un maximum mon sujet. Je n’ai jamais été le genre d’élève à me présenter à un partiel sans avoir révisé. J'étais plutôt celle qui avait tendance à apprendre par cœur tous les cours du semestre.

Par conséquence, deux voire trois semaines avant le début du marathon, je préfère réduire ma fréquence de grind online et me concentrer sur les aspects théoriques qui me font défaut, pour être plus sûre de moi aux tables. Pour ça, il n'y a pas de secret : reviews et résolutions de spots, visionnage de vidéos et masterclass, travail sur des situations d'exploitation du field qui m’attend, et approfondissement de certains spots bien spécifiques jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de secrets pour moi. En définitive, je me fais mon propre "bootcamp" avec des sujets variés en fonction de mes leaks, et je me concentre sur ma progression théorique. Parce qu’une fois arrivée là-bas, l’heure ne sera plus à l’apprentissage.

Pour un esprit sain

alexane najchaus blogDernier point : l’aspect mental. Les festivals peuvent mettre le mental à rude épreuve, et plus ils durent, plus ils peuvent mettre à mal l’équilibre émotionnel. C'est pourquoi je travaille beaucoup sur la gestion et la compréhension de mes émotions (sujet qui mériterait sans doute un article à lui tout seul). Selon moi, le point le plus important à aborder pour me permettre d’être le moins stressée possible est celui du soulagement de la charge mentale. Rien ou presque ne doit être laissé au hasard lorsqu'on en a la possibilité. Logement, déplacements, paiement des buy-ins, planning des tournois, jours de pause et de récup', budget… tout doit être soigneusement préparé pour ne pas avoir à y penser sur place, perdre du temps et de l’énergie inutilement sur des choses qui peuvent se régler en amont.

Vous l'avez compris, le but de cette préparation est de faire en sorte qu'une fois sur place, je puisse me concentrer sur les cartes, et rien que les cartes. En appliquant ça, je mets toutes les chances de mon côté pour forcer le destin sur cette édition 2024. À moi de jouer !


LaSirenita

Spécialiste des Expresso, la jeune francilienne possède tous les atouts pour se faire un nom sur la scène du poker mondial. En commençant par les tournois live…

Suivez LaSirenita sur TwitterSuivez LaSirenita sur Instagram