Winamax

[Blog] Comment percer sur les Series ?

Par dans

Créa Blog Leo Margets Facebook

Le premier dimanche de la nouvelle année approche : c'est donc bientôt l'heure des Winamax Series (et cette fois, ça démarre vraiment le 1er janvier, alors n'abusez pas trop au réveillon). C'est pourquoi j'ai voulu partager avec vous la façon dont je les gère, surtout maintenant que je joue beaucoup moins de tournois en ligne qu'avant : il y a environ trois ans, j'ai décidé de passer aux Expresso. D'ailleurs, j'explique pourquoi j'ai viré de bord et comment s'est passée la transition dans cet autre blog.

Aujourd'hui, lorsque je suis à la maison, ma routine se divise entre Expresso, cash game et étude des trois formats de jeu, MTT compris. Si mon cœur appartiendra toujours aux tournois, dans la pratique, le fait de jouer régulièrement des MTT ne me permettait pas de mener le style de vie que je souhaitais. C'est pourquoi je ne joue pratiquement plus que le dimanche et pendant les Series. J'essaie de laisser peu de place à l'improvisation : toute mon énergie est concentrée sur le fait de donner le meilleur de moi-même aux tables, en mettant en place en amont un plan bien précis avec le temps que je vais y consacrer. Les tournois que je vais jouer me permettent de me concentrer uniquement sur cela. J'aime toujours autant grinder les "donkaments" : toutefois, j'ai dû faire quelques ajustements maintenant que je ne suis plus une reg.

Margets1) J'ouvre moins de tables. J'évite d'ouvrir huit tournois à la fois, surtout en début de session. Je sais que pour de nombreux grinders, jouer huit tables est une promenade de santé... C'était le cas pour moi à une époque, mais comme ce n'est plus quelque chose que je fais tous les jours, j'essaie maintenant de les ouvrir progressivement, et je ne dépasse donc pas huit tables à la fois pour ne pas me surcharger. Je commence avec trois ou quatre tables et je suis très sélective concernant ce que je joue : je n'ouvre des tournois que s'ils me motivent beaucoup, soit à cause des gains potentiels, soit parce qu'ils ont un buy-in élevé. Je n'ouvre pas de tournois pour faire du remplissage, je préfère être hyper-concentrée sur quelques tables, en regardant tout et en essayant d'exploiter mes adversaires au maximum. 

Cette approche présente quelques inconvénients : d'une part, évidemment, vous faites beaucoup moins de volume. Conséquence : à un moment, vous pouvez avoir l'impression que vous n'avez rien sur quoi vous concentrer, et vous vous laissez distraire. Il ne s'agit pas d'être concentré pendant des heures (essentiellement parce qu'il est physiologiquement impossible de l'être pendant plus de 50 minutes d'affilée !), mais de moduler cette concentration. Il est important que lorsque vous êtes concentrés, vous soyiez au top, que dans ces moments-là toute votre attention se reporte sur la table de poker. Lorsque vous remarquez que vous avez besoin d'une pause, évitez de regarder d'autres choses qui demandent de l'attention. Contentez-vous de suivre l'action d'une manière plus détendue.

Margets blog2) Je commence la session plus tôt. Pour moi, c'est maintenant un must ! Comme je n'aime pas me coucher tard, je commence ma session tôt. Je démarre vers 15h30 mes premières parties et n'ouvre rien après 20 heures, excepté des tournois turbos ou semi-turbos. De cette façon, je m'assure que si je dois me coucher tard, ce soit pour une bonne raison : un deep run !

3) Je commence ma session sans musique. Bien sûr, je ne parle pas de Netflix, de Youtube ou de podcasts, à proscrire entièrement en début de session. Je préfère garder au chaud la "carte musicale" pour le moment où c'est vraiment nécessaire : dans mon cas, aux petites heures du matin, avec peu de tables ouvertes. Et même si je sais que ce n'est pas idéal lorsqu'il me reste une ou deux tables et qu'il est très tard, je lance un podcast ou une vidéo Youtube en arrière-plan. Mais rien qui ne nécessite une grande attention ou qui implique de regarder un autre écran. Si un jour j'arrive à devenir un Super Saiyan, j'essaierai de me concentrer à fond pendant toute la séance. Mais jusqu'à présent je n'ai jamais pu tenir plus de dix minutes...

J'espère que vous retiendrez quelques tips de ma routine pour les Series, en tant qu'ancienne reg de tournois en ligne. En tout cas, bonne chance à tous pour début janvier !

Le programme des Winamax Series

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv wtv


Leo Margets

Révélée par un mémorable deep-run sur le Main Event des WSOP, la Barcelonaise est l’une des figures emblématiques du poker Ibérique.

Suivez Leo Margets sur FacebookSuivez Leo Margets sur TwitterSuivez Leo Margets sur Instagram